Santé : 10 ans qu’ils étaient au pouvoir, et ça ne serait pas leur bilan ?

Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales et de la Santé s’est rendue jeudi 17 mai aux urgences de l’Hôpital Delafontaine à Saint-Denis pour prendre acte de l’état lamentable dans lequel la droite laisse les hôpitaux publics en France. En 10 ans de droite au pouvoir, l’accès aux soins s’est dégradé, certains hôpitaux publics se retrouvent au bord de la faillite faute de moyens pour assurer leur mission et la situation des services d’urgence des hôpitaux n’est que la triste illustration de ce détricotement des services publics. Et pourtant, ils essaient de nous faire croire que ça n’est pas leur bilan ?

Le bilan de la droite en matière de santé est désastreux, chaque année de plus en plus de personnes renoncent à se soigner ou à souscrire à une complémentaire santé pour raison financière.

Le droit à la santé n’a pas été respecté et la droite a su inventer de nouveaux obstacles pour creuser encore les inégalités de santé ! Ainsi ce sont plus de 150 centres IVG qui ont fermé en 10 ans, mais c’est aussi l’instauration d’un droit d’entrée de 30 euros pour bénéficier de l’AME, ou encore l’augmentation de la taxe sur les mutuelles les rendant inaccessible à plus d’un Français sur 4. La réforme de la dépendance qu’avait annoncée Nicolas Sarkozy en 2007 n’a jamais vu le jour alors même qu’il en avait fait une mesure-phare de son mandat. Parce que notre société évolue, avec François Hollande une vaste réforme de la dépendance sera menée pour accompagner chacun en cas de perte d’autonomie.

François Hollande s’est engagé pendant sa campagne à refaire de la santé un droit accessible à tous, en faisant notamment de la prévention un enjeu de santé publique. Des mesures immédiates vont être prises : suppression du droit d’entrée à l’AME, remboursement à 100% de l’IVG, gratuité et anonymat de la contraception pour les mineures…

Plusieurs chantiers s’ouvrent pour renforcer le système de santé et réduire les inégalités. La tarification doit être réformée pour en finir avec l’assimilation du service public à une entreprise, les dépassements d’honoraires devront être encadrés, la part forfaitaire dans la rémunération des omnipraticiens sera augmentée.

Lutter contre les déserts médicaux qu’ils soient en périphérie des centres urbains ou en milieu rural passera par la création de pôle de santé de proximité dont la forme s’adaptera à chaque territoire, mais c’est aussi assurer un délai maximum d’une demi-heure pour accéder aux urgences.

Pour leur rappeler leur bilan, et ne pas gâcher le changement en marche, donnons une forte majorité à la gauche derrière François Hollande les 10 et 17 juin prochains !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.