Jean-François Copé vulgaire agitateur, héritier des méthodes du SAC

Aujourd’hui, la passation de pouvoir entre le Président sortant et le nouveau Président de la République aurait du être un moment solennel de rassemblement des françaises et des français.

Jean-François Copé n’a pas voulu jouer le jeu de la République, invitant les militants UMP à se rassembler devant l’Elysée. Agressifs voire violents envers les citoyens venus saluer François Hollande, ils n’ont pas manqué de rompre ce rituel démocratique en conspuant les citoyens, les médias et les représentants de l’Etat tel que le Président du Sénat.

Présent devant l’Elysée ce matin, Thierry Marchal-Beck, président des Jeunes Socialistes déclare : « Je suis outré par l’attitude persistante de Jean-François Copé qui n’a semble t’il rien d’autre à faire que d’organiser l’affrontement, l’insulte et le détournement des temps de rassemblement républicain. Après le 8 mai, moment de respect aux soldats défunts, c’est le temps solennel de la passation qu’il a décidé de violer. Il n’est plus le chef d’un parti, mais un agitateur héritier des méthodes du SAC ne jouissant que dans l’insulte et l’opprobre. Plus que jamais la République a besoin de respect, d’apaisement et d’un débat démocratique serein. Nous nous y emploierons avec rigueur dans la campagne législative qui s’annonce ».

Préparez le changement: restez informés!

3 commentaires

  1. Français de base

    15 mai 2012 à 12:13

    Allez faire un tour sur twitter et vous comprendrez que c’est le peuple de France qui de lui même est venu de lui même faire ce qui EST le jeu de la République : applaudir un Président sortant avec le drapeau tricolore, un Président qui lui aussi a été élu, un Président qui a tenu face à toutes les insultes.
    Bienvenue dans la résistance !

  2. vergne

    15 mai 2012 à 12:52

    Odieux ,insultant ,outrancier ,menteur…L’élève est en train de dépasser le maitre !

  3. DONZUFREL

    15 mai 2012 à 15:09

    J’ai voté pour François Hollande mais ce message me dérenge un peu… Souvenez vous de l’attitude du PS lors de la passassion de pouvoir entre VGE et François Mitterand. Rien de mieux n’a été trouvé que de siffler le président sortant…
    Le PS, auquel j’appartient ne semble pas être le mieux placé pour donner des leçons.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.