Lutte contre le délit de faciès : vers un printemps de l’égalité avec François Hollande

Dans la feuille de route dévoilée ce jour pour redresser le pays, François Hollande a réaffirmé son engagement fort dans la lutte contre les discriminations, notamment le délit de faciès.

Conscient que le délit de faciès est aujourd’hui un fléau dans la société, sapant de surcroit les relations entre les citoyens et la police, François Hollande s’engage à mettre en place un dispositif de lutte contre cette discrimination dès les premiers jours de sa présidence.

La circulaire annoncée constitue la première étape vers le rétablissement de cette valeur fondamentale de notre République qu’est l’égalité.

Depuis plus d’un an, les Jeunes Socialistes portent cette proposition aux côtés d’associations et comme le collectif Stop au contrôle au faciès. Dès juin 2011, François Hollande s’était engagé dans ce combat. Thierry Marchal-Beck, président des Jeunes Socialistes, se félicite que “notre action acharnée porte ses fruits et que François Hollande en ait fait une priorité de son mandat en s’engageant à mettre en place cette circulaire dans les 6 premières semaines”.

Plus que jamais, il est le candidat du changement.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.