Quand les réseaux sociaux révèlent le véritable visage des candidats aux législatives du FN

Sidany-Sophie Doutch, militante du Front National dans les Hauts de Seine se caractérise aussi par ses propos racistes et xénophobes sur les réseaux sociaux, n’hésitant pas à parler de « sale race » ou d’évoquer dans la même phrase Marine Le Pen et la trop célèbre « mort au rats ». Ces propos hallucinants, qualifiant Carla bruni de « juive », sont dignes des années 30.

Loin d’être sanctionnée par la direction de son parti, elle a même été investie aux élections législatives de juin.

Cette situation n’est pas sans rappeler le cas de Monsieur Ozon qui avait justifié l’affreuse tuerie d’Oslo cet été ou encore ces multiples candidats xénophobes et nationalistes aux dernières élections cantonales.

S’il peut s’agir d’un incident sur un cas isolé, la dangereuse répétition de ces comportements laisse penser à une véritable marque de fabrique.

Au nom des Jeunes Socialistes, Thierry Marchal-Beck demande donc à Marine Le Pen si elle s’associe à ces propos choquants et scandaleux, et si ce n’est pas le cas, d’en tirer toutes les conséquences immédiatement.

Les Jeunes Socialistes resteront vigilants tout au long des campagnes présidentielle et législative aux comportements de ces candidats du Front qui, lorsqu’ils ne sont pas dans la lumière médiatique révèlent un visage lamentable de haine de l’autre.



source : fafwatch

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.