L’IVG de confort n’existe pas

Ce lundi 30 janvier dans l’émission « mots-croisés » le vice-président de Front National Louis Aliot a dénoncé des « IVG de confort ».

Non, il n’y a pas d’IVG de confort, le choix de fonder une famille, de poursuivre une grossesse ne doit pas être subi. L’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) n’est jamais un acte anodin pour une femme. Le remboursement par la sécurité sociale de l’IVG est indispensable pour que chaque grossesse menée à terme soit désirée.

Jeunes Socialistes nous réaffirmons haut et fort le droit des femmes à disposer de leur corps, le droit à la contraception et à l’IVG face aux attaques répétées des représentants du conservatisme le plus archaïque.

Rappelons nous il y a quelques mois l’intervention de Nora Bera, secrétaire d’État à la santé qui s’opposait à l’accès anonyme et gratuit à la contraception pour les mineures, ou encore récemment des intégristes catholiques qui organisaient des prières de rue devant le centre d’IVG de l’hôpital Tenon sans être inquiétés par la police. Rappelons également qu’une nouvelle mutuelle est née, Fidelis, fondée par des intégristes catholiques, refusant le remboursement des IVG et des contraceptifs sous couvert du respect de la doctrine sociale de l’Eglise. Où le droit des femmes à disposer de leur corps est menacé, la République l’est également.

L’heure est grave pour les femmes de France, le droit chèrement conquis de disposer de son corps est attaqué de toute part, Jeunes Socialistes nous défendons le droit des femmes et des hommes à disposer de leur corps, le droit à la contraception et le droit à l’IVG.

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. Eve

    2 février 2012 à 14:16

    La question est beaucoup plus complexe que le ton vindicatif qui est employé dans cet article ne le laisse penser.
    L’IVG est un droit et doit le rester pourtant, je suis d’accord avec la notion d’IVG de confort.
    Qui, dès l’âge de 12 ans (et même moins) n’est pas au courant qu’il existe des moyens de contraception? Comment se fait-il donc qu’on observe pas un inversement de la tendance plus important? C’est une grande question que je me pose. Parfois le militantisme rend aveugle. C’est blessant.
    Le droit à l’IVG est issu d’un combat. Il s’agit de le préserver et de ne pas le gâcher car, comme vous l’avez dit c’est presque à chaque fois une souffrance pour les femmes qui le pratique. N’oubliez pas non plus les hommes qui accompagnent ces femmes et les enfants qui suivront et se poseront comme moi, l’éternelle question du pourquoi moi j’existe plus que les autres?

  2. L’IVG de confort n’existe pas « gauche2012

    8 mars 2012 à 07:02

    […] Jeunes Socialistes 02/02/2012 […]

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.