29 février 2012 : tous mobilisés contre l’austérité

les jeunes socialistes appellent à se mobiliser avec l’ensemble des pays européens le 29 février 2012 contre l’austérité.

En cinq ans, noyées dans une agitation médiatique de tous les instants, le peuple aura subi une foule de réformes d’austérité, attentatoires à son pouvoir d’achat, à ses conditions de travail et à sa dignité. Ces réformes ont mené la France à la crise et à un endettement record, en même temps que les services publics étaient partout menacés, voire privatisés et que les cadeaux aux plus riches se multipliaient.

Après avoir pris le peuple en otage en lui imposant par surprise une réforme des retraites et deux plans de rigueur, la droite, responsable de la crise, décide maintenant, au nom de la crise, de créer :

  • La TVA anti-sociale, impôt injuste qui va diminuer le pouvoir d’achat et fragiliser la sécurité sociale.
  • Les accords « compétitivité emploi » qui détruiront le droit du travail et légaliseront un chantage des employeurs pouvant aller jusqu’à la semaine de 48h pour le même salaire.

Les politiques d’austérité n’ont jamais marché, elles n’ont été profitables qu’aux plus riches et les crises économiques ont toujours servi de prétexte pour les appliquer. La France d’aujourd’hui est plus riche que celle d’il y a 40 ans. Pourquoi s’en prendre aux acquis avec autant d’urgence et d’acharnement ?

Pour encourager le travail de tous, il faut d’abord créer du travail pour tous. Pour cela il faut que la demande alimente à nouveau les carnets de commande des entreprises. Comment y arriver avec des salaires en baisse, l’intérim et les temps partiels imposés ?

Partout en Europe, les dépenses publiques n’ont pas cessé de baisser. Partout en Europe la dette a explosée. Le déficit de la Grèce est le même avant et après son terrible plan d’austérité.

Partout en Europe, de la Grèce à l’Allemagne, les peuples souverains disent non à l’austérité, à la spéculation sur la dette, aux attaques contre les droits sociaux et le pouvoir d’achat, et oui à la croissance, à l’emploi, à l’augmentation des salaires et à des conditions d’autonomie et de dignité pour tous.

Partout en Europe, des plans d’austérité sont imposés par des apprentis sorciers de l’économie libérale, de la loi Warsmann aux accords Merkozy, la démocratie est piétinée au profit des grands actionnaires et des créanciers.

L’austérité, c’est la récession. Négocions un nouveau traité européen qui prenne en compte la croissance et l’emploi, et mobilisons-nous le 29 février avec le peuple européen contre la prise d’otage de l’Europe par les gouvernements de droite.

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. mephisto

    28 février 2012 à 00:16

    Oui mais pour ça il faut bloquer le MES au Sénat le 28 Février.

    Voici un lien qui ne vous a sûrement pas échappé, ça donne un avant gout:

    http://www.latribune.fr/opinions/editos/20120224trib000684812/la-fin-du-modele-social-europeen-est-declaree.html#.T0tysh2d4Jk.twitter

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.