Hongrie : démocratie en danger

Le 1er janvier 2012 est entré en vigueur une nouvelle Constitution. Voulue par le premier ministre nationaliste et conservateur Viktor Orban et son parti, le Fidesz, qui détient les 2/3 des sièges au Parlement, cette constitution s’inscrit parfaitement dans le sillage de la loi sur les medias qui avait déjà ému les défenseurs des libertés et des Droits de l’Homme il y a exactement 1 an dans le pays.

Ainsi, Orban a fait gommer toute mention de la « République de Hongrie » dans le texte fondamental, pour la remplacer par « Hongrie ». Une référence à Dieu a également été ajoutée. Le mariage est défini comme ne pouvant être qu’une union hétérosexuelle et il est décrété qu’un embryon est un être humain dès le début de la grossesse. Voilà pour les valeurs.

Sur son volet institutionnel, elle s’accompagne d’une loi électorale qui favorise largement le Fidesz, avec le passage au scrutin à un tour unique, ce qui aura pour effet de tuer les petits partis, et une révision de la mécanique électorale qui permet au parti d’Orban de remporter les ¾ des sièges du Parlement avec seulement 25% des voix. Enfin, la durée du mandat des postes importants de l’appareil d’Etat est portée de 9 à 12 ans, ce qui assoit durablement l’influence du Fidesz et de ses idées nauséabondes.

Les partis d’opposition et les forces sociales de Hongrie appellent à des manifestations de défense de la République. La liberté des médias en Hongrie est de plus en plus menacée par la nouvelle loi constitutionnelle. Ces menaces sont indignes d’un gouvernement démocratique européen. Les Jeunes Socialistes rappellent que la France et l’Union Européenne sont dans un instant de vérité, le moment où l’Europe libérale accepte en son sein un pouvoir autoritaire et antidémocratique ou, au contraire, une réaffirmation pleine et entière que seuls les démocrates ont leur place dans l’Union Européenne.

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. SOCRATE

    6 janvier 2012 à 16:00

    Pourquoi l’Europe s’enfonce dans la violence ?

    La réponse est simple, c’est parce-que l’idéologie de l’Europe c’est le libéralisme. Ainsi c’est le chacun pour soi, la loi du plus fort la loi de la jungle !!! On l’a vu avec la constitution Européene imposée comme dans une dictature, avec les divers privilèges accordés notamment au monopole des semenciers sans parler du monopole des banques et autres, avec la disparition de la protection des états au profit de quelques-uns,…

    Les Hongrois suivent seulement le mouvement montré par les dirigeants Européens. Alors il ne faut pas s’étonner car c’est l’idéologie de l’Europe, soyez des loups que le plus fort gagne. Et on sait ou ça mène cette idéologie.

    C’est une folie, c’est une maladie de la tête et justement on sait qui est à la tête de l’Europe. Maintenant que l’on sait d’où vient le mal il ne reste plus qu’à soigner !!!

    ps : SOCRATE disait le bien est celui de tous, si ce n’est pas celui de tous ce n’est pas un bien.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.