Le lifting du Front National, une dangereuse poudre aux yeux

Mardi 6 décembre Marine Le Pen sera l’invitée de l’association « Dauphine discussion débat » et viendra débattre de son programme dans les locaux de l’Université Paris Dauphine.

Après une omniprésence médiatique, la parole du Front National se répand désormais dans nos universités, sans honte ni recul. Nous connaissons les risques d’une banalisation accrue du discours anti-républicain du Front National. Sous couvert d’un programme économique basé sur la préférence nationale, l’idéologie frontiste reste anti-démocratique et construite sur la peur de l’autre.

Nous n’oublions pas que de nombreux représentants du parti, et son fondateur en premier lieu, ont été condamnés à de nombreuses reprises par la justice pour antisémitisme ou négationnisme. La présence de la présidence dans une université ne s’explique visiblement pas dans un but pédagogique de diffusion des connaissances et d’émancipation des étudiants.

Nous ne pouvons que dénoncer la place offerte dans le débat public à ces idées, aujourd’hui banalisées par le discours ambiant par la droite au pouvoir, son ministère de l’immigration, ses petites phrases distillées dans les médias.

Nous appelons donc à nous rassembler devant l’université pour rappeler la vocation démocratique et pédagogique d’une université.

Rendez-vous pour un rassemblement citoyen à 16h devant l’amphi 4 de Paris-Dauphine

Préparez le changement: restez informés!

14 commentaires

  1. Marie

    6 décembre 2011 à 10:58

    Il serait honnête de préciser que l’association qui la reçoit est une association apolitique. Si vous regardez son site internet, on voit que son prochain invité est Jean-Pierre Chevènement.

  2. FxGicquel

    6 décembre 2011 à 15:12

    Très franchement, vous pourriez trouver mieux comme discours, non seulement une reprise de vieux slogans usés et démodés frontistophobes ne font pas honneur à votre mouvement, mais vous allez jusqu’à rajouter votre touche personnelle de falsification de la réalité.

    Alors que vous pouvez attaquer le FN sur 100 fronts à la fois (économiquement, socialement …) vous optez pour le mensonge en attaquant le caractère démocratique du parti, lui qui est le seul à réellement se plier aux règles de notre république en ne boycottant aucun autre parti, en laissant s’exprimer n’importe quel autre candidat sans l’insulter de fasciste et autes, en réclamant la proportionnelle à chaque élection pour que l’ensemble des citoyens soient représentés au niveau national et j’en passe !

    Alors je comprends bien que ce genre de lynchage soit bénéfique pour le PS au niveau électoral, mais désolé de vous dire qu’en tombant aussi bas, vous vous ridiculisez une fois de plus.

    Alors avant d’attaquer les autres sur leurs attaches à la démocratie, commencez par respecter leur liberté d’expression et celle de près de 20% de français partageant leur avis !

  3. marc gervasony

    6 décembre 2011 à 21:53

    Bonsoir,
    étudiant à l’Université Paris Dauphine, j’ai assisté au déchaînement de violence d’une minorité d’individus qui portent une grave atteinte aux libertés d’information et d’expression.

    Est-ce que le MJS condamne ces violences?

    Cordialement

  4. Yohanan

    6 décembre 2011 à 23:36

    En l’occurrence, on peut se demander qui est réellement antidémocratique : Marine Le Pen qui vient s’exprimer à Dauphine ou les casseurs qui l’en empêchent.

    Quant à l’antisémitisme et au négationnisme, je le condamne et je le combats dans tous les partis et dans tous les mouvements sans exception. ça ne vous dérange apparemment pas de manifester pour les Palestiniens aux côtés de militants d’extrêmes gauches et d’islamistes ouvertement antisémites (ils se disent antisionistes, mais leur langage ne trompe pas). J’aimerais que vous le dénonciez avec la même vigueur, surtout que celui-ci est avéré, au contraire de celui supposé de Mme Le Pen. Allez, un peu de bravitude !!!

  5. Martin Pochet

    7 décembre 2011 à 00:50

    Joli démonstration de force des mouvements crypto-soviétiques à dauphine cet après-midi. Elle est pas belle la démocratie et la liberté d’expression à la sauce gauchiste bien-pensante ? Vous n’êtes pas dans le moule de la pensée unique chère madame ? Passez donc votre chemin !

    En tout cas, je me rassure au moins en me disant que vous et vos tristes coreligionnaires êtes passés pour de sombres crétins fascisants devant la France entière et que votre intervention va sans doute faire gagner deux ou trois points à Marine Le Pen dans les sondages. MJS = idiots utiles du Front National.

  6. Simon Labouyrie

    7 décembre 2011 à 11:46

    Assez de vos discours moralisateurs. Seule la violence dans cette situation est condamnable. Le rassemblement ne l’est pas.
    Vous vous servez du principe de démocratie pour défendre des idéologies condamnées par la loi. Le discours du FN va au delà du discours politique, du combat droite/gauche. Et c’est pour cela que nous la condamnons. Oui, FxGicquel, nous pouvons AUSSI attaquer le FN sur le social, l’économique. Mais la CE SONT des opinions politique. Libre a elle d’avoir ses idées à ce propos. Par contre, quand le discours devient discriminatoire, stigmatisant, nous ne parlons plus de politique, de liberté d’expression. Racisme, homophobie, antisémitisme, négationnisme, autant de pratiques condamnées par la loi, et auxquelles le FN se livre régulièrement. Votre amnésie perpétuelle vous fait perdre toute crédibilité.
    Ne ressortez pas “démocratie”, “république”, “libertés d’expression” à toute occasion. Car les personnes qui se sont battues pour cela condamnaient également VOS idées. Celle de rendre un homme inférieur à un autre, en fonction se sa sexualité, de son origine, de sa religion.
    Cessez votre hypocrisie. Il est normal que ce discours haineux n’ait pas sa place dans une université. Discours haineux, maquillé, mais qui conserve toute son essence quand on s’efforce de lire entre les lignes.

  7. Lacorne

    7 décembre 2011 à 13:01

    Vous avez le culot énorme de vouloir “rappeler la vocation démocratique d’une université” en empêchant physiquement la dirigeante d’un parti légal et autorisé par la loi de s’y rendre pour présenter ces idées ? Ne vous rendez-vous pas compte du ridicule de vos propos ?
    A ce que j’ai compris, Marine Le Pen était invitée pour un débat avec les étudiants. Si vous n’étiez pas d’accord avec ses idées, ce qui est tout à fait votre droit, pourquoi ne pas vous êtes confrontés à elle de manière intelligente et là réellement démocratique ?

  8. Estelle Arnal

    7 décembre 2011 à 13:04

    STOP A LA MAINMISE, SUR NOS UNIVERSITES, DE LA JEUNESSE GAUCHISTE ANTI-DEMOCRATE !

    Arrêtez de penser que tous les jeunes partagent vos opinions!

    Arrêtez de crier à l’intolérance, au fascisme, à l’abstraction de la démocratie : vos méthodes sont répugnantes, cette manifestation en est la preuve!

    MJS = INTOLERENCE !

  9. PA

    7 décembre 2011 à 13:37

    Vous voulez baillonner une candidate qui représente 19 à 23 % de la jeunesse française, selon les sondages. Le deux poids deux mesures du PS et de ses petits satellites associatifs en matière de “démocratie” est affligeant. Les Français n’ont pas besoin d’éducateurs spécialisés dans la bien-pensance pour “s’émanciper” !

  10. jean chris

    7 décembre 2011 à 14:13

    Vous êtes la honte de la démocratie Française, une belle preuve encore une fois…

  11. gaulien

    7 décembre 2011 à 14:32

    Je remarque une fois de plus que la démocratie n’est pas le maître mot au parti socialiste. Néanmoins sur le fond je tiens à signaler que c’est la gauche qui était au côté du Maréchal Pétain à Vichy quand l’extrème droite (qui est tout de même bien loin du front national qui n’est rien d’autre qu’un parti patriote au contraire de l’UMPS)était elle au côté du Général de Gaulle à Londres. Je vous conseil le dernier livre du GM Benamou qui n’est pas un affreux frontiste et qui le reconnait lui même. Le parti socialiste ferait mieux de s’occuper des plus désoeuvrés de nos compatriotes au lieu de tenter de brimer la liberté d’expression. Mais étant donné leur manque d’ambition et de compétence il semble logique qu’il s’érige en donneur de lecon.

  12. Karl

    7 décembre 2011 à 14:59

    Un coup des MJS condamnable , c’est totalement anti-démocratique de leur part , on se demande qui est le mouvement autoritaire à ce moment là?!.

  13. Montagné

    7 décembre 2011 à 15:12

    Si le FN est “anti-républicain” pourquoi n’est-il pas interdit ????

    Je cite encore: “la parole du Front National se répand désormais dans nos universités, sans honte ni recul”.
    Il me semble que cela s’appelle la DÉMOCRATIE.

    Mais peut-être souhaitez-vous une dictature communiste en France ? Comme en Chine ou en Corée du nord ?

    Et pour finir, qui c’est qui devrait avoir honte ? Surement les partis UMPS (gauche et droite) qui après 30ans au pouvoir nous amène à plus de 1600 Milliards d’Euros de dette.

    Cordialement.

  14. Mickael

    7 décembre 2011 à 15:27

    Inacceptable !

    Le Front National est tout sauf un parti anti-démocratique et anti-républicain.

    Vous êtes ridicules. Mais en même temps, vous montrez votre vrai visage : vous êtes les fascistes, condamnant tout ce qui sort du prêt-à-penser de l’UMPS.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.