Les Jeunes Socialistes du Val d’Oise en campagne à Sarcelles pour l’inscription sur les listes électorales

C’est à Sarcelles, ville particulièrement frappée par l’abstention lors des derniers scrutins locaux, que les volontaires du changement du département avaient rendez-vous mercredi 14 décembre pour mener la campagne d’inscription sur les listes électorales. Aux côtés de Thierry Marchal-Beck, président des Jeunes Socialistes, et Charlotte Brun, candidate socialiste aux législatives dans la 7ème circonscription du Val d’Oise, ils sont allés à la rencontre des habitants pour les informer sur les modalités d’inscription en mairie jusqu’au samedi 31 décembre inclus.

Devant le nouveau centre commercial My place, les Jeunes Socialistes ont pu renseigner les les Sarcellois de toutes les générations sur la nécessité d’être inscrit sur les listes électorales cette année pour pouvoir voter en 2012. En l’absence de campagne d’information organisée par l’Etat, l’information des habitants des quartiers populaires repose en effet en grande partie sur les initiatives comme celles du MJS et les campagnes citoyennes des associations locales.

Dans un territoire qui subit de plein fouet depuis maintenant dix ans la politique régressive de la droite au pouvoir, les jeunes socialistes ont échangé avec de nombreux résidents de la commune sur la nécessité de pouvoir s’exprimer par le vote l’année prochaine pour retrouver enfin une majorité politique qui réponde aux attentes de la population en choisissant François Hollande à l’élection présidentielle. Les habitants de la moitié de Sarcelles appartenant à la 7ème circonscription du Val d’Oise auront par ailleurs lors des législatives qui suivront l’occasion d’envoyer à l’Assemblée nationale une députée qui, à 35 ans, incarne le renouvellement et le non-cumul avec la candidature de Charlotte Brun, ancienne présidente des Jeunes Socialistes.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.