Laurent Wauquiez : quid des rémunérations dorées de Science Po Paris ?

Les Jeunes Socialistes somment Laurent Wauquiez, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche de s’expliquer sur l’opacité entourant les rémunérations de l’équipe dirigeante de Science Po Paris.

Selon Médiapart, les membres du comité exécutif de Science Po toucheraient des primes de résultat pour un montant atteignant plusieurs centaines de milliers d’euros par an. Celles-ci seraient versées de façon totalement opaque après décision d’une commission des rémunérations dans laquelle siègent des membres des instances de l’école, des dirigeants d’entreprises et des représentants du Conseil d’Etat.

Les Jeunes Socialistes tiennent à rappeler au ministre que le budget de Science Po reste abondé à hauteur de 57% par l’Etat et que les frais d’inscription ne cessent d’augmenter, pouvant atteindre plus d’une dizaine de milliers d’euros pour une année de formation.

De tels agissements ne seraient rien d’autres qu’un détournement inadmissible de l’augmentation des frais d’inscription et constitueraient une utilisation totalement abusive et scandaleuse des moyens de l’Etat.
L’absence de réaction du ministre Wauquiez s’entendrait comme un aveu de complicité du gouvernement avec de telles pratiques et constituerait un exemple supplémentaire de la République des coquins et de la connivence d’intérêts dans laquelle baigne la République entre grandes entreprises, gouvernants et hauts responsables de l’Etat.

Ces dérives renforcent la conviction des Jeunes Socialistes dans leur refus de toute augmentation des frais d’inscription. L’utilisation des moyens du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche doivent servir à la réussite du plus grand nombre et non à l’enrichissement de quelques uns.

C’est pourquoi, les Jeunes Socialistes proposent la fusion des universités et des grandes écoles, pour effacer le fossé budgétaire entre les deux structures, mais surtout, revaloriser le niveau de l’université, permettant à chacun de bénéficier d’un enseignement de haute qualité et atteindre en 5 ans l’objectif de 50% d’une classe d’âge à la licence.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.