Ce sont les idées du Front National qu’il faut dissoudre

Les Jeunes Socialistes apprennent avec effarement que Marine Le Pen demande « solennellement la dissolution du MJS » suite au rassemblement citoyen qui a eu lieu devant l’Université Paris Dauphine pour rappeler la vocation démocratique et pédagogique d’une université.

Ses propos ne sont pas seulement mensongers et diffamatoires, mais surtout absurdes. A l’inverse des pratiques répandues chez les militants d’extrême droite, les Jeunes Socialistes font résolument le choix d’actions non-violentes.

Pour qui se prend la présidente du Front National ? Pour qui se prend cette femme qui n’a de cesse de rependre un discours anti-républicain et une idéologie construite sur la peur de l’autre et la haine ? S’ils devaient dissoudre quelque chose, les Jeunes Socialistes choisiraient les idées du Front National.

Préparez le changement: restez informés!

11 commentaires

  1. Yohanan

    6 décembre 2011 à 23:47

    Depuis quand le PS est-il en charge de distribuer les labels « républicain » et « démocratique ». Ce sont de trop beaux mots, conquis trop durement, pour les laisser entre vos seules mains.

    Niveau démocratique, le PS repassera : les députés PS n’ont-ils pas voté aux côtés de leurs amis UMP pour le traité de Lisbonne alors que le peuple français avait rejeté le traité constitutionnel en 2005 ? C’est une trahison du vote des Français, un coup de poignard contre le suffrage populaire.

  2. La démocratie à la sauce MJS...

    7 décembre 2011 à 01:59

    A défaut d’avoir de la répartie contre le discours du Front National, au MJS on sait manier les poings pour censurer tous les discours s’écartant de la doxa bien-pensante. Affligeant spectacle que celui offert hier par quelques nervis gauchistes qui nous ont montré une fois de plus de quel côté se trouve le « fascisme » tant de fois décrié par ces petits Jean Moulin de pacotille.

  3. Zep

    7 décembre 2011 à 08:52

    Je ne suis pas socialiste, mais je préfère soutenir leurs idées que les mensonges véhiculés par la famille Le Pen depuis la création du Front National. Ce parti n’étant qu’un conglomérat de groupuscules fascisants d’après guerre… qui s’est juste donné une meilleure image… et surtout une meilleure communication (étranger = maux de la société). Mais le FN n’est qu’un partie de conquête.
    Le discours simpliste du FN se combat simplement en pointant du doigt les approximations de Marine Le Pen concernant l’économie. Inutile de la traiter de fasciste & co : c’est trop lui rendre service pour son plan comm’ de martyre de la société/des médias/de la gôche/de la droite/de l’UMPS/des francs maçons/etc. La pauvre, elle n’avait pas besoin de ce nouveau coup dur, elle qui peine à trouver ses 500 signatures (comma papa précédemment… même feuilleton fiction).

    Le FN n’est pas un parti républicain, et je pense qu’on ne devrait pas le traiter de manière républicaine. Sa dissolution serait, par exemple, mon souhait le plus cher, tant sa base idéologique ne convient pas aux traités internationaux signés par la France. Mais bon, on a choisi la méthode molle et… « c’est la démocratie ».

  4. brignolais

    7 décembre 2011 à 10:33

    « Les fascistes de demain se feront appeler anti-fasciste »
    Winston Churchill 1945.

  5. fascisme de gauche

    7 décembre 2011 à 12:05

    La violence comme dernière solution, les « tolérants » de la gauche sont allés trop loin. On voit maintenant où se trouve le fascisme.

  6. Le Canard

    7 décembre 2011 à 12:42

    Pour combattre ses idées, encore faudrait il qu’elle arrive à les développer là où elle intervient ; a part balbutier des lieux communs, elle n’arrive même pas à les expliquer… Alors, qu’elle arrive à parler ou pas, ben on s’en tape… http://www.lekiosqueauxcanards.com/article-des-fois-on-se-demande-si-on-merite-pas-certains-de-nos-politiques-marine-le-pen-recoule-sur-fra-89302206.html

  7. Maboul59

    7 décembre 2011 à 12:47

    On retrouve bien là cette conception unilatérale de la démocratie chère à la gauche totalitariste. Vous faîtes honte à ceux qui sont morts pour que la France reste libre.

  8. Martin Pochet

    7 décembre 2011 à 14:26

    Le MJS s’oppose à la venue de Marine Le Pen au motif que plusieurs membres du Front National aurait été condamné par la justice ? Fort bien mais dans ce cas messieurs les gauchistes commencez donc par ne pas nommer un repris de justice notoire à la vice-présidence du Parti Socialiste et vous aurez l’air légèrement plus crédible. A vouloir se donner le rôle de père-la-vertu (républicaine ?), on commence par être soit même irréprochable ce qui est rarement le cas chez ces pauvres socialistes.

  9. walter

    7 décembre 2011 à 23:31

    Je suis fonctionnaire en université, vous me faite chier toute l’année avec vos manif à la con et votre bordel que vous faite. Vous êtes vraiment des fachos et ne pensez cas foutre le bordel, mais ce qui me rassure c’est que vous allez encore l’avoir dans l’os, vous vous plaignez continuellement mais vous faite quoi ? Rien ! l’UDL vous a eu et vous allez payer, maintenant vous rejetez la seul personne qui peut lutter et combattre sarkozy. Une chose est certaine avec toujours vos conneries c’est qu’il va avoir encore plus de Français qui va voter Marine Le Pen et j’en ferai parti c’est certain, l’UMPS me fait chier.

    Effectivement ça se précise, voilà comment l’UMPS avec les autres privent les Français de liberté, les Français n’ont plus le choix ils doivent obéir à ces partis et syndicats unis contre les citoyens pour les empêcher coûte que coûte de choisir leur parti politique et leur président. Cela et intolérable, une telle privation d’expression ne peux que unir les Français face à cette dictature politique et destructrice d’avancement dans une société. Le renouveau renaîtra en 2012 avec Marine Le Pen, et ce renouveau donnera la liberté à tout les Français, qu’il soit ouvrier, salarié, fonctionnaire, patron, chômeur, blanc, noir, jaune…

    Alors que Marine Le Pen, élue de la République et candidate à l’élection présidentielle, avait été invitée à débattre par l’association apolitique Dauphinediscussions débat (DDD), plusieurs membres d’associations et partis politiques (UNEF, UEJF, SOS-Racisme, MJS, NPA) ont pénétré dans l’enceinte de l’Université et contraint la direction de celle-ci à annuler ce rendez-vous démocratique.

    Alors que beaucoup d’étudiants ont été choqués par la violence de ces groupes et le saccage du local, le chargé du projet présidentiel de François Hollande, Michel SAPIN a répondu qu’il comprenait cette « manifestation » en ajoutant que : « On a le droit de manifester, heureusement, et ensuite si l’un ou l’autre recule, c’est sa responsabilité ».

    Le problème est qu’il ne s’agissait pas d’une manifestation mais d’une intrusion violente avec agressions destinée à empêcher une candidate d’être entendue sur son programme économique par un groupe d’étudiants qui l’avait invitée.

    Ce soutien explicite relève de l’incitation à la violence et prouve que les socialistes n’ont pas rompu avec leurs origines totalitaires.

    Ces propos scandaleux et cette attitude antidémocratique doivent être rapprochés du « tabassage » que vient de subir une élue FN des Bouches-du-Rhône, qui a eu les deux mains brisées.

    Face à ces encouragements à la violence nous appelons les Français à se mobiliser pour défendre la Liberté et le pluralisme en rejoignant Marine LE PEN dans son combat national et républicain.

    Merci vous m’avez convaincu que Marine Le Pen doit être élu ! Je voterais pour elle.

    http://www.leparisien.fr/reactions/election-presidentielle-2012/candidats.php?article=2012-la-colere-de-marine-le-pen-contre-les-milices-de-gauche-06-12-2011-1755682&page=0#reagir

  10. SuperioR

    8 décembre 2011 à 01:57

    Tous un point commun qui saute aux yeux, pour ne pas tomber dans le mépris et le lynchage de leur médiocrité de conscience politique : ils ont tous l’air naïfs.
    Ca se résume à ça la gauche, des naïfs manipulés par une petite minorité d’enfoirés qui eux ne le sont pas, naïfs. Et avec l’appuis des journalistes qui vivent dans les beaux quartiers.
    Bref rien à faire avec ces gens, on peut rien espérer d’eux si ce n’est qu’ils enfoncent encore plus la France dans la décadence et la paupérisation. Mais ils pensent que l’avenir est brillant, et que ça va, vive la liberté, à mort la vertue et la morale, vive la démocratie antidémocratique, et blablabla, bande d’imbéciles heureux.

  11. Tristan

    20 décembre 2011 à 11:16

    Je trouve que la MJS ne manque pas d’air! Il n’y a pas que Marine Le Pen qui a décrié les violences usées pour ne pas qu’elle fasse ce meeting! Un étudiant de Paris Dauphine, à été interviewé et a bien reconnu les faits. L’étudiant en question avait l’air apeuré et était encore sous le choc de cette manifestation anti-démocratique. En quoi frappé des étudiants et saccagé du matériel peut être appelé « un rassemblement citoyen »? Si je comprends bien, si on ne pense pas comme vous, nous sommes les dernières des merdes et vous nous empêchez de parler? Si Mr. Hollande devient président, y aura-t-il censure comme en Corée Du Nord? La comparaison est forte mais il est légitime de se poser la question. L’université Paris-Dauphine a invité de nombreuses personnalités politiques de droite comme de gauche. Pourquoi pas du FN? Parce que vous pensez que c’est un parti fachiste? Raciste? Anti-Démocratique? Et sur quoi vous basez-vous? Sur le fait qu’elle dise la vérité aux étrangers? Qu’on a plus de travail? Plus d’argent?
    Pour en revenir aux manifestations de Dauphine, ce que les jeunes socialistes et autres associations anti-Fn ont fait est digne d’une grande dictature.
    Tu ne pense pas pareil, donc je t’insulte.
    La liberté d’expression n’existe pas chez vous, la preuve.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.