Attaques répétées contre la liberté artistique : quand la droite s’acoquine avec des fondamentalistes

A l’approche des élections présidentielles, la Droite cherche visiblement à gagner des voix supplémentaires dans les rangs des fondamentalistes chrétiens. Les Jeunes Socialistes rappellent leur attachement à la liberté artistique et la laïcité alors que la première de « Golgotha picnic » se tiendra ce soir à Paris.

Une cinquantaine d’élus de droite ont récemment fait part de leur soutien à l’association chrétienne fondamentaliste Civitas. Ces parlementaires entendent soutenir un projet de loi condamnant le caractère dit blasphématoire des oeuvres, telles le Piss Christ ou dernièrement les pièces de Roméo Castellucci et Rodrigo Garcia. Mieux encore, supprimer les subventions publiques pour des créations artistiques de ce type, se rangeant ainsi du côté des lobbies intégristes religieux.

Ces parlementaires qualifient leur indignation de « légitime », mais elle sentent surtout les relents intégristes chrétiens. Si Christine Boutin dénonçait sur son blog « l’injure faite aux chrétiens de ce pays » par la pièce « Golgotha Picnic », elle et ses amis de la Droite Populaire n’ont jamais fait preuve d’autant d’égard pour les autres religions.

Faut-il rappeler aux membres de la Droite Populaire que conformément au principe de laïcité inscrit dans le premier article de la Constitution de 1958 aucune religion ne peut prévaloir sur une autre ?

Le combat contre tous les intégrismes et fondamentalismes, sans distinction, est plus que jamais d’actualité. La laïcité est une valeur qui ne peut être remise en cause, c’est là un de nos piliers républicains.

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. Bonjour

    15 décembre 2011 à 12:01

    Bien le bonjour,

    Une nouvelle fois je constate que les MJS ont pris le parti de la liberté d’expression. Pourtant je ne me rappelle pas vous avoir entendu prendre la défense des dessinateurs de Mahomet, objet de menace de mort, à l’époque.

    De même, je ne vois aucun article protestant aussi farouchement contre l’attentat dont le Chalie Hebdo a été victime début novembre (chacun des visiteurs de ce site pourra constater que rien n’apparait ici au lendemain des faits le 3 novembre 2011).

    Je vous pose donc cette petite question:

    La liberté d’expression à géométrie variable, est-elle la liberté d’expression ?

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.