Retirons les troupes françaises d’Afghanistan

Article publié le 22 juin 2011 / Mise à jour le 13 aout puis le 14 novembre 2011. Aujourd’hui nous dénombrons 76 soldats français tombés en Afghanistan.
______________________________________

Un 63ème militaire français est mort la semaine dernière en Afghanistan, dans l’indifférence générale d’une Nation pour laquelle il a donné sa vie. La France maintient aujourd’hui encore 4000 soldats dans ce pays, près de 10 ans après le début de l’intervention militaire.

Cette intervention, dans le cadre d’une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies, avait pour but de mettre fin à la tyrannie du régime des talibans sur le peuple afghan et de détruire les camps d’entrainement d’Al-Qaïda. Si cet objectif était clair, les raisons du maintien de troupes de l’OTAN sur place le sont moins.

La diplomatie américaine s’est lancée dans une démarche de Nation building, c’est-à-dire de modelage de l’Afghanistan selon leurs propres volontés, mettant en place un Président corrompu et impuissant, réélu dans des conditions sombres. Si l’ONU a un rôle essentiel de médiation entre les forces politiques afghanes, un seul de ses membres ne peut mener seul des négociations politiques au nom d’un autre Etat.

En reconnaissant l’important travail de sécurisation et d’aide au peuple afghan effectué par les troupes françaises, les Jeunes Socialistes appellent une nouvelle fois au retrait immédiat d’Afghanistan. Si la gauche accède au pouvoir en 2012, nous appellerons à ce que ce retrait soit effectué entre l’été et la fin 2012, tout en renforçant notre aide directe au développement du pays.

Préparez le changement: restez informés!

7 commentaires

  1. Fabien

    28 juin 2011 à 08:03

    On reconnait le travail mais on demande le retrait “immédiat”? De toutes manière le retrait se fera selon le calendrier fixé dans le cadre de la coalition, car le principe même des coalitions est d’établir des stratégies en communs. Imaginons un peu un retrait précipité de la zone où sont déployé les français, quelles en seraient les conséquences? nécessité d’un remplacement par des troupes d’autres pays, donc par des américains, donc sape du travail effectué par les français depuis 10 ans pour gagner quoi? RIEN! alors ne sombrons pas dans la naïveté électorale, sachons laisser le temps aux troupes de se retirer dans le respect des calendriers fixés pour ne pas saboter tous les sacrifices effectués par nos soldats. La décision importante était de s’engager au retrait, désormais suivons le calendrier.

  2. Guillaume

    29 juin 2011 à 13:16

    C’est une fois qu’on y es qu’on se rend compte qu’il n’aurait pas fallut y allez…

    Maintenant retirer les troupes militaire d’Afghanistan, c’est laisser la population livrer à elle même face au même problème. C’est une forme d’égoïsme (rester dans votre merde finalement…).
    La France et les pays de la coalisions quitte ce pays la tête basse, avec tous ces morts qui sont mort pour rien?! Oui je le crois.

    Partir n’est plus la bonne solution, sauf pour s’en servir comme outil dans des élections. Alors se qu’il compte le plus ce sont des élections, hélas.

  3. Beretta

    26 août 2011 à 17:51

    C’était en 2007 pendant la campagne présidentielle. Nicolas Sarkozy est l’invité d’Arlette Chabot, sur France 2. A la question sur le maintien des troupes françaises en Afghanistan le futur vainqueur du scrutin répond qu’il est plutôt favorable au retrait. Une fois à l’Elysée, sa position changera. Non seulement la France restera sur place, mais augmentera son contingent, en échange tacite de l’acceptation par les Etats-Unis de sa réintégration au commandement de l’OTAN.

    La semaine d’après, si ma mémoire est bonne, Ségolène Royal est à son tour l’invitée d’Arlette Chabot, dans les mêmes conditions. A la question du maintien en Afghanistan, la future candidate battue répondra qu’elle est plutôt pour. Sur un ton ferme. Elle est donc culottée de déclarer maintenant : “Cette obstination à maintenir la présence de l’armée française dans un pays dans lequel elle n’avait pas de capacité d’action et dans laquelle nos soldats étaient gravement exposés à toutes les formes d’attentats aboutit aujourd’hui à un nouveau drame qui prouve, une fois de plus, que Nicolas Sarkozy s’est fourvoyé en décidant la présence de l’armée française en Afghanistan”.

    Et, pour la petite histoire, l’engagement français en Afghanistan, aux côtés des Etats-Unis en 2001, en réponse aux attentats de New York et Washington, a été décidé par le socialiste Lionel Jospin, alors premier ministre !

  4. Timothée

    19 octobre 2011 à 15:33

    Nous sommes le 19/10/2011, et ce matin 200 soldats Français présents sur le territoire Afghan sont rentrés vers leur pays : la France. Ceci conformément à la volonté affichée par le Président de la République d’un retrait total des troupes progressif et proportionnel au retrait des troupes américaines.

    “Retirons les troupes Française d’Afghanistan” ? => décision non seulement prise mais aussi appliquée !

  5. Greg

    14 novembre 2011 à 22:20

    Timothée: Oui des troupes sont remplacées, mais si je prend l’exemple du bataillon à coté de chez moi à Annecy (27e BCA, bonne chance à eux) sont repartis. Les retraits n’ont pas réellement commencés.

    Pour réagir à cet article, je dirais que ce retrait est une très mauvaise chose. La France à décidé d’intervenir en Afghanistan pour lutter contre les talibans, proches d’Al Quaida, réponse normale aux attentats visant nos pays (France, Etats-Unis, etc…). Cette intervention, aujourd’hui, se résume par de l’”humanitaire”, je m’explique: Grâce à l’Armée Française, le sentiment de sécurité auprès des Afghans est revenu, il n’y a plus de craintes “directes” des talibans. Si notre gouvernement décide, en 2012 de retirer nos soldats d’Afghanistan et même en 2014, ce sera encore plus pire qu’avant. Se retirer reviendrait à laisser ces pauvres gens dans la misère, de plus, étant donné le manque de puissance de l’Armée Afghane, qui s’améliore de jours en jours, si l’OTAN se retire, les talibans prendront très vite le contrôle du pays avec pour éventuelles conséquences: le montée en puissance des talibans, un éventuel territoire de refuge et d’entrainement aux groupes terroristes menacés dans d’autres pays, en bref, une éventuelle menace directe sur notre pays, ou d’autres pays…

    Aujourd’hui nous sommes en guerre contre le terrorisme, et l’Afghanistan est une bataille, il ne faut pas partir, il faut continuer et vaincre le terrorisme afin de ramener un sentiment de paix.

  6. Salomon

    16 novembre 2011 à 14:30

    Je réponds à Greg: La France n’a rien à faire en Afghanistan, Aussi longtemps qu’il y’aura l’existence d’un front nation

  7. Salomon

    16 novembre 2011 à 15:13

    Je réponds à Greg: La France n’a rien à faire en Afghanistan, car, Aussi longtemps qu’il y’aura l’existence d’un front national (raciste) dans notre pays, les leçons de morale et de liberté ne doivent pas nous incomber! moi Je connais l’Ile de la Réunion et j’ai vu Cuba!… _ les communautés peuvent vivre ensemble, ce n’est qu’une question de bonne volonté.
    Pour être crédible, avant de combattre les talibans ”de l’extérieur”, combattons d’abord ceux qui polluent la France avec le racisme…, et qui étouffent l’intérieur de nos coeurs. Lève-toi… voyage… Le monde n’est plus celui que tu connais… Les puissances ”actuelle” ne font la guerre à personne _ ne donnent de leçons à personne – et n’en reçoivent de personne!…
    La Chine… le Brésil… l’Afrique du sud … Dubaï …et beaucoup d’autres…
    la connaissance est la meilleurs des sciences… La guerre, c’est pour les gens sans intelligence!
    _ Souviens-toi des mensonges de la guerre irakienne … La réalité n’est pas souvent ce qu’on nous dit!

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.