Les Jeunes Socialistes se mobilisent pour l’économie sociale

Les Jeunes Socialistes souhaitent profiter du mois de l’économie sociale et solidaire, tout au long du mois de novembre 2011, pour définir les contours d’une autre économie. Celle-ci basée sur le bien-être et une plus juste répartition des ressources et des richesses plus que sur les profits à court terme d’un capitalisme dévastateur. En effet, on apprenait début novembre que la crise économique, la crise systémique du capitalisme, avait détruit 30 millions d’emploi dans le monde entier, selon le FMI. Il est urgent de changer les règles du jeu !

L’économie sociale est un contre-modèle, portant un projet de société cohérent qui souhaite refonder des valeurs négligées, oubliées et dévastées par le culte du profit de court terme. Elle repose ainsi sur trois grands piliers reliés entre eux par un principe assurant leur cohérence : une autre économie, créatrice de lien social, d’insertion sociale, assurant le respect et la sauvegarde de l’environnement à travers un fonctionnement démocratique : un homme ou une femme est égal à une voix, et à travers une répartition des bénéfices plus juste. Qu’elle soit marchande ou non-marchande, l’économie sociale se démarque par son organisation : l’implication des salariés dans la gestion et l’orientation et dans le partage des bénéfices.

Quel que soit le capital ou le militantisme apporté, tous les sociétaires de l’économie sociale sont au même titre propriétaires de la structure. De nouveaux liens se forgent au travers d’une logique de formation permanente et de réciprocité, les excédents d’exercice ne pouvant être utilisés que pour le développement de l’entreprise ou l’augmentation des salaires.

A l’occasion du mois de l’ESS, le Mouvement des Jeunes Socialistes va multiplier les rencontres et les projets de terrain avec des acteurs de l’économie sociale, et mettre certaines questions sur la place publique : Quelle fiscalité pour les entreprises qui répartissent justement les profits et respectent l’environnement ? Quelles règles pour assurer un fonctionnement plus démocratique des entreprises ? Quelle politique économique pour les collectivités de gauche qui veulent assurer un développement juste et durable de leurs territoires ? Ou encore quels rapports entre l’Etat, les collectivités territoriales et les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire?

Les politiques locales, par la proximité des acteurs politiques et économiques, par la volonté conjointe de développer les territoires, sont à même de favoriser l’Economie Sociale qui s’avère être, pour le Mouvement des Jeunes Socialistes, un modèle de transformation pour l’ensemble du secteur économique, au sein d’un nouveau modèle de développement.

Plus que l’état des lieux que nous pouvons faire du poids de l’économie sociale en France, c’est l’organisation innovante de toutes ces structures : associations, coopératives, mutuelles et fondations, que nous voulons promouvoir.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.