9 milliards d’euros à trouver? Pour une vraie révolution fiscale avec François Hollande !

Dans un entretien publié dans le journal Le Monde, François Hollande dénonçait la volonté du chef de l’Etat de créer un nouveau taux de TVA, qualifiant cette mesure d’ ”injuste”. Les Jeunes Socialistes s’associent à cette prise de position.

Jadis trop optimiste, le gouvernement Fillon cherche en effet depuis quelques jours à revoir discrètement ses prévisions de croissance (elle devrait etre de 1% en 2011 au lieu de 1,75%) et les députés UMP préparent les esprits à de nouvelles mesures de rigueur…Après la taxe sur les parcs à thème et les sodas, la droite cherche de nouvelles idées pour résorber des déficits qu’elle a largement multiplié depuis 2002 avec ses cadeaux fiscaux aux plus riches, la TVA offerte aux lobbies de la restauration et la défiscalisation des heures supplémentaires. Maintenant, c’est la création d’un nouveau taux intermédiaire de TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) qui a été suggérée dans les rangs de la majorité.

“Non”, nous a annoncé Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée, il n’y aura pas de “hausse généralisée de la TVA”. Traduction : pas d’augmentation générale de tous les taux de TVA (5,5% et 19,6%), mais cette affirmation ne ferme aucunement la porte à leur augmentation partielle, ou même à la création d’un taux supplémentaire de TVA. Et quand le Président veut aligner les régimes fiscaux français et allemand, cela signifierait augmenter le taux le plus bas de la TVA à 7¨% ! Nicolas Sarkozy prendrait-il les Français pour des bleus ?

Les Jeunes Socialistes, à l’occasion de l’examen de la loi de finances rectificative discutée à l’Assemblée Nationale, dénoncent cette mesure. La taxe sur la valeur ajoutée, par ailleurs première ressource de l’Etat, est en effet le type de taxation le plus injuste: proportionnel et non progressif, il touche plus fortement les plus pauvres. Loin de respecter les impératifs de justice fiscale et sociale qu’un Etat doit se fixer, la Taxe sur la Valeur Ajoutée atteint en effet de manière directe les consommateurs, affectant le pouvoir d’achat de tous, sans disctinction de revenu. Dans la même idée, l’économiste Thomas Piketty déclarait dans le journal La Depêche “Si l’état a inventé des impôts directs comme l’impôt sur le revenu, c’est justement parce que les taxes indirectes sont souvent injustes ».

La création d’un taux intermédiaire équivaudrait à une augmentation des prix pour de nombreux produits, elle serait donc dangereuse pour le pouvoir d’achat des ménages. Le passage du taux le plus bas de 5,5 à 7% serait encore plus désastreux. Un taux bas doit être appliqué aux biens de première nécessité et aux transports en commun.

Pour les Jeunes Socialistes, la droite fait fausse route dans sa gestion de la crise et des finances publiques et sa politique n’amènera qu’à un étouffement de la croissance française. En 2012, la gauche doit adopter une attitude complètement opposée: relance économique par l’écologie, ou grande révolution fiscale, comme celle prônée par François Hollande, en remettant à plat le système pour plus de progressivité et de justice fiscale.
Toute taxe et tout impôt doit servir l’intérêt général et non ceux de quelques lobbies, c’est ainsi que les Jeunes Socialistes l’entendent. C’est pour cette raison que François Hollande en a fait l’une de ses thématiques de campagne..

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.