Les Jeunes socialistes exigent des excuses et la transparence de l’Etat français lors du génocide des Tutsi rwandais en 1994

A l’occasion de la visite à Paris de l’actuel Président rwandais Paul Kagamé, nous interpellons de nouveau le gouvernement sur le rôle de la France dans ce drame historique. Notre condamnation sans équivoque du pouvoir autoritaire de Paul Kagamé ne doit pas nous empêcher de poser à nouveau la question du rôle des gouvernants, de la diplomatie et du pouvoir militaire français dans ce génocide.

La France a-t-elle pris part à la formation de l’armée et des milices génocidaires ? A-t-elle livré des armes ? L’opération Turquoise a-t-elle favorisé l’extraction des génocidaires du territoire rwandais ? Quelle est la position de la France dans l’accueil et la protection de génocidaires sur le territoire national ?

Les Jeunes Socialistes demandent la levée immédiate du secret défense sur les archives relatives au génocide ainsi que la constitution d’une commission d’enquête parlementaire. Enfin, les personnes poursuivies dans leur pays pour acte de génocide et vivant en France doivent être livrées à la justice internationale ou rwandaise sans délai.

Les Jeunes Socialistes encouragent vivement le Président de la république a présenter ses excuses et à témoigner de son respect aux victimes du génocide au nom du peuple français.

Les Jeunes Socialistes continuent à être extrêmement vigilants contre toutes formes de négationnisme et à se mobiliser pour que les historiens puissent sereinement œuvrer au devoir d’Histoire.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.