Sortir du nucléaire : 3 milliards pour le renouvelable, pas pour l’EPR

EDF a confirmé mercredi que le réacteur nucléaire EPR de Flamanville aurait deux ans de retard supplémentaires.

Ce sont déjà 3,3 milliards d’euros qui ont été investis dans ce projet. Avec le nouveau retard, la facture devrait s’élever à 6 milliards d’euros.

Cette énergie n’est pas seulement fossile, elle est également risquée et polluante. La gestion des déchets, du démantèlement, la qualité de l’eau qui sert à refroidir les circuits le montrent. De plus, le bilan humain sur ce chantier de Flamanville est catastrophique, les accidents du travail chez les sous-traitants sont nombreux et ont entrainé la mort de deux salariés en 2010.

Ce chantier mobilise enfin des fonds qui devraient être investis dans la recherche et l’investissement sur les énergies renouvelables. C’est une question de volonté politique, or aujourd’hui, le gouvernement fait délibérément le choix de renforcer le nucléaire au lieu d’en envisager la sortie.

Les Jeunes Socialistes exhortent le gouvernement et EDF à stopper immédiatement ce chantier couteux dans tous les domaines et qui va à l’encontre de l’objectif de réduction de la production nucléaire dans le mix électrique.

Préparez le changement: restez informés!

6 commentaires

  1. Nouzarède Stéphane

    21 juillet 2011 à 21:40

    “Cette énergie n’est pas seulement fossile, elle est également risquée et polluante.”

    Non, le nucléaire n’est pas une énergie fossile : l’uranium, contrairement au pétrole, n’a pas d’origine fossile.

    Par contre, oui c’est très dangereux, oui c’est très polluant et oui c’est très cher… D’où l’intérêt de sortir du nucléaire et de faire pression sur nos candidats pour qu’ils se prononcent POUR LA SORTIE VERITABLE DU NUCLEAIRE… Au jour d’aujourd’hui, seule Martine Aubry s’est prononcée pour la sortie du nucléaire…
    Personnellement, n’ayant aucune envie de voir un jour mes enfants aller à l’école avec un dosimètre, je ne soutiendrai JAMAIS un candidat pro-nucléaire (François Hollande pour ne pas le nommer…).

    Amitiés socialistes !

    Stéphane Nouzarède

  2. obligatoire

    23 juillet 2011 à 17:09

    Bravo aux jeunes socialistes.

    Il serait bon qu’ils pèsent sur le PS (dont les membres espèrent gouverner sous peu) pour qu’il ait la même attitude et admette ouvertement de sortir enfin concrètement du nucléaire. Son lourd passé (promesse en 1981 de sortir du nucléaire scandaleusement non tenue puis soutient sans faille pour ce procédé de fous – sauf l’arrêt arraché de cette folie de superphénix – qui a heureusement été ralenti au Japon, sinon le désastre eut été mille fois pire) rendant la chose d’autant plus difficile il est vrai.
    Il est déplorable qu’il faille de vraies catastrophes pour comprendre la dangerosité intrinsèque des choses. Car pour les anti-nucléaires il ne s’est rien passé que de prévu !
    L’usage de l’expression “le cauchemar du nucléaire” n’est pas qu’une vue de l’esprit, beaucoup ne le comprenne que maintenant.
    C’est une prévision des années 80.

    De même avec le capitalisme dictatorial qui dévaste et asservit la planète.. il faudra encore combien de guerres de famines d’horreurs pour comprendre qu’il est plus que temps d’arrêter la course à l’abime.
    Lutter par petits bouts (comme contre les technologies imposées : nucléaire, OGM, nanotech, .. , contre les monopoles de fait, contre ceci-cela) est vain. La vénalité humaine est infinie, on trouvera toujours de nouvelles têtes prêtes à servir ce Système basé sur la vénalité (tout vendre).

    Seule une démocratie vivante, une expression organisée des populations pourrait encore nous éviter l’effondrement qui se profile.

    La dictature qui se prépare est flagrante.
    Tout le démontre, blocage du système judiciaire, illégalité des comportements policiers, contrôles plus poussés de chacun (pas un ordinateur non accessible dixit un spécialiste de la police), invasion illégale dans la vie privée dans l’accès aux communications (scandale des fadettes), restriction des droits, syndicalisation quasi disparue, droit du travail haché menu, contrôle des interlocuteurs des débats de société (loi sur les associations), non application de principes premiers des droits de l’homme (circulation, acceptation des sans-papiers – sur ces sujets de droit, écouter Mme Delmas-Marty – collège de France – c’est grandiose), etc ..

    La tâche pour des jeunes voulant agir en politique est immense. Encore faut-il bien analyser les causes et déterminer les quelques verrous à faire sauter, les quelques dogmes à dénoncer, les vraies cibles pour quels objectifs.

    Et parmi ces grandes tâches, soigner la sémantique afin que les discours reprennent du sens, de la crédibilité indispensable à toute vie démocratique.

  3. bruno

    4 août 2011 à 22:01

    je suis socialiste et je suis pro nucléaire, les gouvernements socialites ont tous soutenus cette industrie et l’ancienne présidente d’AREVA est une ancienne conseillère de François Mitterand, le plus grand homme d’Etat du XX ème siècle. le parti socialiste est un parti productiviste et doit le rester.

  4. Perrot

    11 novembre 2011 à 14:18

    Vive les jeunes du PS, et, aussi Montebourg qui à raison il faut instaurer une limite d’âge pour être Député. Car on ne peu pas continuez à faire une politique énergétique du passé en France.

  5. pierre s

    14 novembre 2011 à 14:47

    On peut réduire la part du nucléaire dans le mix électrique, mais sans abandonner la construction de Flamanville qui a déjà couté plus de 3 milliards et qui plus sûr que les réacteurs nucléaires construits dans les années 70.

    C’est très simple à concevoir : il suffit de fermer 2 fois plus de réacteurs “hors d’âge” que d’EPR. Ainsi, on améliorera la sécurité du parc tout en réduisant la part du nucléaire et sans augmenter les émissions de gaz à effet de serre.

  6. roygrizzly

    15 novembre 2011 à 14:04

    3 milliards dans les économies d’énergie

    L’énergie la moins chère, la plus rentable, la plus propre, la plus rapide est l’économie d’énergie. Elle est créatrice d’emplois non délocalisables, elle est techniquement fiable et elle est la plus rapide face aux changements climatiques.

    http://sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=brochures&soussousmenu=courant-alternatif&page=index

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.