France 24: Extrême droite, extrême violence? (1)

Voir la deuxième partie du débat

Anders Behring Breivik a tué 76 personnes dans un double attentat à Oslo. Un acte prémédité depuis 2009. Peu avant la tuerie, ce jeune norvégien de 32 ans avait mis en ligne un manifeste où il évoque son obsession de l’islam et dénonce l’immigration, le mutliculturalisme.

Anders Behring Breivik a passé quelques années dans un parti d’extrême droite de 1999 à 2006. Une extrême droite qui monte aujourd’hui en Europe. Cette mouvance est-elle responsable de cette tuerie ? Comment expliquer la progression de ses idées sur le continent européen ? Que faire pour lutter contre cette idéologie ?

Les invités du débat de France 24 :

Laurianne DENIAUD, Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes.
Bruno GOLLNISCH, Député européen, membre du Front national
Gaël BRUSTIER, Politiste, Auteur de Voyage au bout de la droite
Gauthier RYBINSKI, spécialiste des questions internationales à France 24

Préparez le changement: restez informés!

4 commentaires

  1. Europe76

    3 août 2011 à 21:51

    Cette tuerie en Norvège est une véritable tuerie qui a été unanimement condamné, même par Marine Le Pen.

    Je trouve quelque part un peu dérangeant de récupérer cet événement pour montrer le FN alors que ce parti n’avait nullement demandé à Breivik de commettre cet acte odieux.

    Au même titre d’ailleurs que ni les Verts (dont il était membre), ni le PS (dont il avait été membre), ni la Ligue des Droits de l’Homme (au sein de laquelle il militait) n’avait appelé Richard Durn a commettre le massacre de Nanterre il y a quelques années.
    Il ne me semble pas qu’à l’occasion de ce sinistre événement dans notre pays, un quelconque journal, un quelconque site internet avait alors déclaré: « L’écologie, extrème violence ».

    Je dis ça, je dis rien. Mais Breivik est avant tout un déséquilibré, tout comme l’était Durn.

  2. Clayon

    6 août 2011 à 01:30

    Que faire pour lutter contre cette idéologie ? Lutter contre l’immigration clandestine .

  3. Clayon

    6 août 2011 à 01:31

    L’extrême droite est présente fortement non pas a cause de la crise mais par une immigration massive ces 30 dernières années

  4. Thomas

    9 août 2011 à 17:45

    Si le FN inquiète, l’amalgame du malade mental n’est pas la bonne stratégie à long terme, car les militants hésitants qui se tournent vers le FN se sentiront stigmatisés et durciront leur jugement à votre égard. Il faut reconnaître que Durn, Bruenerie et Breivik semblent avoir agit pour se faire tuer dans la gloire. Il faut regretter que ce norvégien psychopathe n’ait pas été détecté plus tôt. Cela n’empêche pas de s’inquiéter des montées du FN, qui dans une démocratie sont de véritables alarmes sur la montée des inégalités. La crise de 1919 en Allemagne et le crash boursier de 1929 n’est pas sans rappeler la crise de 2008 et au rythme ou ça va, les populations doivent se préparer à 10 ans très difficile avec les plans d’austérité. Les montées du FN vont se développer, il n’est pas besoin d’être devin si personne ne freine les folies des marchés et si le premier plan est donné au FN. A ce ryhtme, il faut s’interroger si en 2028, nous n’aurons pas un nouveau Hitler, un nouveau Mussolini dans certains pays d’Europe. Les massacres de la Seconde Guerre sont bien trop terribles pour ne pas être oubliés. Et je crois qu’aucun politique n’insiste suffisamment sur ce point. La centralisation très forte opérée ces 10 dernières années en France n’est pas pour rassurer. Le service public est détricoté, et il faut recentrer le débat sur cet aspect d’URGENCE et aucun membre du parti socialiste ne fait cet effort durant les débats télévisés! C’est le bien être des personnes qui est remis en cause à petits pas et cela s’exprime par une montée du FN grandissante, ils vous parlent immigration, répondez service public, dénoncez les montées des tarifs et proposez de les baisser en concentrant l’effort social au détriment des plus riches! L’enjeu des présidentielles se joue dans cette perspective de cimenter la solidarité sociale et réinjecter de la démocratie à tous les niveaux et non sur l’inquiétude que vous alimentez par de tels débats! FAITES ATTENTION! Parlez du populisme sur un amalgame, c’est légitimer la montée du FN à long terme.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.