Attentats en Norvège : intervention de Laurianne Deniaud au point presse du PS

Laurianne Deniaud est intervenue ce lundi 25 juillet 2011 au point presse du Parti socialiste :

Au nom des Jeunes Socialistes, je voudrais ce matin revenir sur la tragédie qui a frappé la Norvège vendredi.

Le PS et les jeunes socialistes sont en deuil devant le drame, devant ces attentats qui ont frappé tant de familles. Nous sommes solidaires de nos amis norvégiens.

Nous avons rendu hommage à ces victimes à travers plusieurs communiqués, du PS, du MJS, chacun de nos candidats aux primaires s’est exprimé. Dès samedi, nous nous sommes rendus avec une délégation de jeunes socialistes et avec Harlem Désir à l’ambassade de Norvège, présenter nos condoléances et dire notre amitié au peuple norvégien, ainsi qu’au premier ministre Stoltenberg.

J’ai également adressé un message à mon homologue de l’AUF, l’organisation des jeunes travaillistes de Norvège, notre ami Eskil Pedersen.

Nous l’avons dit, nous condamnons toujours avec la plus grande fermeté le terrorisme. La tuerie d’Utoya a une particularité pour nous, les jeunes socialistes, que vous comprendrez bien : ce sont des nôtres qui sont tombés sous les balles et sous cette haine froide.

Ces jeunes militants n’avaient pas 20 ans pour leur majorité. Ils étaient venus dans un camp d’été comme le font chaque année en Europe des milliers de jeunes socialistes, venus échanger, débattre, s’engager dans la vie démocratique et citoyenne.

Les jeunes socialistes s’apprêtaient d’ailleurs à retrouver certains d’entre eux, nos amis et camarades, en Autriche, pour le festival mondial de la Iusy, l’internationale des jeunes socialistes.

Je pense en particulier à la fédération des jeunes socialistes de la Vienne, jumelée à une fédération de l’Auf Norvégienne, au dizaines d’amitiés qui rassemblent des militants de nos deux pays et nos deux organisations.

Ce sont d’ailleurs plus de 80 jeunes socialistes français qui sont partis hier soir pour cette réunion mondiale des jeunes socialistes en Autriche à Attersee et qui témoigneront de leur hommage ce soir dans une grande cérémonie qui rassemblera plusieurs milliers de jeunes socialistes du monde entier. Vous pouvez, si vous le souhaitez, joindre dès cet après-midi des membres de notre délégation sur place.

Le PS et le MJS seront également représentés en Norvège lors des prochaines cérémonies. Des informations vous seront données dans les prochains jours à ce sujet.

L’extrême droite monte en Europe. Elle charrie avec elle la haine comme la nuée porte l’orage. Je pense à ces milices qui terrorisent les roms en Hongrie. Je pense à ces sites Internet qui appellent chaque jour à l’intolérance. Je pense à tous ces propos qui vomissent l’étranger, l’immigré, le musulman, l’homosexuel, l’autre, la gauche, les sociétés ouvertes que nous défendons. C’est dans ce climat que la démarche qu’Anders Behring Breivik est passée semble-t-il du discours de haine à la violence pure dirigée contre ceux qu’il considère visiblement comme ses ennemis.

Bien sûr, on me dira qu’il s’agit d’un acte isolé individuel.

Je dit qu’il ne faut pas confondre le fanatisme et la folie, même si le fanatisme peut devenir folie. C’est une démarche d’extrême droite, de haine, qui a mené à ce que soient tués des jeunes travaillistes en raison de leurs idées et de leur engagement.

Certaines idées ne doivent jamais être banalisées comme on vient de le voir. C’est le combat qui fait honneur aux démocrates. Ne jamais céder un pouce de liberté face à la terreur et à la haine. Cela nécessite notre engagement de chaque jour.

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. MINIER

    29 juillet 2011 à 09:32

    Peut-on se contenter de répondre à la barbarie par des communiqués et des témoignages de solidarité: la réponse n’est elle pas la riposte populaire face à au fascisme montant ?

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.