Mariage pour les couples de même sexe : les Jeunes Socialistes soutiennent la proposition de loi

L’Assemblée nationale examinera, le 9 juin 2011, une proposition de loi visant à ouvrir le droit au mariage aux couples de même sexe, à l’initiative des députés du groupe Socialiste Radical Citoyen.

Alors que de nombreux pays ont déjà autorisé le mariage homosexuel (Afrique du Sud, Argentine, Espagne, Portugal…) il serait temps que la France établisse enfin une véritable égalité entre tous les couples ; les discriminations en raison de l’orientation sexuelle doivent cesser !

L’UMP a jusque là toujours refusé cette égalité des droits, et certains de ses membres ont même tenus des propos homophobes inacceptables dans notre République!

Jeune Socialistes, engagés pour l’égalité entre toutes et tous, nous appellons à participer au rassemblement organisé pour soutenir cette proposition de loi, ce mercredi 8 juin, à 18h30 devant l’Assemblée nationale (place Edouard Herriot, Paris 7ème), ainsi qu’aux Marches des Fiertés organisées au mois de juin.

Préparez le changement: restez informés!

3 commentaires

  1. fourneron

    17 juin 2011 à 20:45

    Bonjour,
    Pas question ici de faire du prosélytisme pro-homo, ce n’est pas mon genre. Je suis homo et je l’assume très bien. Pour en revenir à cette proposition de loi, rejetée par une majorité de députés UMP, je tiens à dire ceci: j’ai 39 ans et on m’a toujours appris que la devise de la France était « Liberté, égalité, fraternité ». Je croyais jusqu’il y a quelques années que l’on vivait dans un pays libre. Or, les homos sont sujets de plus à plus à des discriminations et des sous-entendus tendancieux de la part des forces de l’ordre. On nous rétorque que c’est pour notre sécurité. J’ai du mal à le croire. Soyez certains, messieurs des forces de l’ordre, hétéros de surcroit, que je me fiche de savoir avec qui vous couchez, votre femme ou votre maîtresse. Vous êtes libres…
    Voilà pour la liberté! Que dire de l’égalité dans notre pays. Je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit de pouvoir ne serait-ce que le choix de ma vie de couple. Les héréros ont droit à l’union libre, au certificat de concubinage, au Pacs et au mariage. S’il n’est pas dans la mentalité homo de recourir à ces formes de couple, je veux néanmoins avoir le CHOIX. Tout est question d’égalité! A moins peut-être que je ne puisse y avoir droit car, comme le dit un dénommé M. Vanneste, député UMP du Nord, déjà visé par des propos homophobes, les homos auraient des comportements « curieux ». Il n’est pas curieux en effet pour des hétéros, politiques de tous bords et autres anonymes, sans entrer dans une polémique nulle et non avenue, de se comporter avec les femmes comme des … A vous de choisir le terme. M. vanneste trouvera peut-être que ce comportement est normal en comparaison de deux hommes ou deux femmes, ensemble depuis des années, qui veulent juste se marier. C’est un droit.
    Et pour conclure, si les homos sont des « sous-citoyens » auquel le mariage est refusé, pourquoi ne pas leur accorder une ristourne sur leur impôr sur le revenu en créant une case « sous-citoyen ». En ma qualité de cadre sup, je pense que je contribue fortement à la solidatité de mon pays. C’est ce que l’on appelle de la fraternité.

  2. Hubert

    8 juillet 2011 à 10:03

    Bonjour,

    @fourneron désolé que vous ayez à supporter des propos homophobes.

    voilà mon avis : que l’homosexualité voire une relation d’amour puisse exister entre deux personnes du même sexe, ça existe depuis toujours, pas de problème, et longue et heureuse vie à ces amours… que ces deux personnes souhaitent bénéficier des avantages liés à la décision de vivre en couple, ok, c’est légitime (« égalité »)… mais pourquoi diable appeler ça « mariage »? appelons ça « union », garantissons des droits, mais laissons aux couples hétéros le terme « mariage ».

    autre point (sensible) que je crois le Parti Socialiste (et tout autre parti, en fait) devrait défendre : ne pas tolérer l’adoption par des couples homosexuels. pourquoi? tout simplement parce que la nature est ainsi faite que deux hommes ou deux femmes ne peuvent, naturellement, procréer! n’allons donc pas contre nature (attention, je reconnais que l’homosexualité est naturelle) : une société a besoin de cadre, de limites… fussent-elles discutables et discutées… sinon elle se désagrège, et ce ne sera pas pour le bien de nos enfants.

    on ne peut être libre de tout… laissons la nature décider?!

  3. Jeanne

    30 avril 2012 à 01:09

    Bonsoir,

    @Hubert

    Je ne suis pas d’accord avec vous. Je ne fais pas partie des LGBT, mais je ne souhaite pas que mes enfants fasse une différence entre le mariage pour les hétérosexuels et « l’union » pour les homosexuels. C’est en faisant des différences que l’on pousse à la discrimination. Toutes les amours se valent, nous ne méritons pas plus une union plus prestigieuse que les homos.
    Et puis si les principes et les droits sont les mêmes, pourquoi ne pas en garder le nom? L’union des homosexuels ne salira pas le terme, accroché à des valeurs traditionnelles. LGBT n’est pas antonyme de tradition ni de valeurs républicaines.

    En ce qui concerne l’adoption, j’estime qu’un couple de deux personnes est plus à même d’élever un enfant qu’une mère ou un père célibataire. Que le couple soit hétéro ou homo l’enfant à juste besoin de la présence de deux parents aimants, deux piliers. (attention, je ne dénigre pas les familles monoparentales dont les parents sont des personnes pleines de mérite et de courage, et qui trouvent certainement beaucoup d’autres moyens pour donner leur équilibre à leurs enfants). Et un couple de même sexe est tout autant capable d’élever un enfant et de lui procurer tout ce dont son équilibre a besoin.

    Pour finir, j’espère que si, nous pouvons être libre de tout, si notre liberté n’empiète pas sur celle des autres; dans le cas présent, la liberté d’autrui n’est pas mise en danger.

    Cordialement.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.