les jeunes socialistes condamnent l’institutionnalisation du contrôle au faciès

Les Jeunes Socialistes apprennent cet après-midi par LePoint.fr que Jean-Marie Salanova, directeur départemental de la sécurité publique des Yvelines a lancé la semaine dernière une chasse à l’immigré, puisque le département était «en retard» sur ses objectifs. Par un e-mail, il a en effet demandé à ce que des actions renforcées de contrôles d’identité soient menées dans les «gares, lieux publics, marchés, ou périmètres dans lesquels se trouvent des restaurants susceptibles d’employer des étrangers en situation irrégulière…»

Pour Jean-Marie Salanova, il est justifié d’empiéter la liberté d’aller et de venir, et la présomption d’innocence, en contrôlant systématiquement toutes les personnes ayant une couleur de peau qui laisserait penser qu’elles sont sans papiers.

Les Jeunes Socialistes condamnent cette institutionnalisation du délit de faciès.

Les Jeunes Socialistes portent comme engagement l’instauration de l’attestation de contrôle d’identité afin d’imposer par la loi, la remise d’une attestation écrite par les forces de l’ordre, justifiant du motif de contrôle. Cette attestation permettra de renouer des liens de confiance entre les citoyens et les policiers, et d’assurer que les consignes données aux policiers soient de lutter contre la criminalité et non de stigmatiser la population.

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. Djefaflia

    26 juin 2011 à 12:46

    bah tiens quelle bonne idée ! pourquoi ne pas doter les policiers d’un nuancier de couleur tant qu’on y est, qu’ils appliqueraient sur les têtes des suspects pour vérifier si la teinte recherchée n’est pas trop claire. Ou mieux pourquoi ne pas contrôler les gens à l’odeur tant qu’on y est

    C’est pitoyable, avoir le privilège de si hautes responsabilités et édicter des directives aussi régressives. “il est justifié d’empiéter la liberté d’aller et de venir, et la présomption d’innocence” peut être faudrait-il rappeler les acquis de quelques dates historiques a ces gens. Il serait bien que les policiers travaillent avec leur conscience. Vive la émocratie.

  2. Djefaflia

    26 juin 2011 à 12:49

    Pardon je voulais dire vive la mirage-ocratie
    de la part d’une française mate de peau.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.