Les Jeunes socialistes se mobilisent contre l’homophobie et la transphobie

Une personne homosexuelle sur 4 a été agressée physiquement dans les dix dernières années, selon une étude du magazine Tétu.

Si des remparts juridiques contre les discriminations existent, ceux-ci doivent être renforcés. Au delà, il faut également prendre la mesure du rôle de l’éducation et de la formation. La lutte contre toutes les discriminations doit être un objectif pédagogique, en refondant notamment l’éducation aux sexualités.

C’est en ayant le courage de montrer aux françaises et aux français que la République protège tout le monde avec les mêmes institutions que l’on parviendra à disqualifier les discriminations et les violences que connaissent les personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans).

Lutter contre les discriminations, c’est aussi se battre pour l’égalité des droits, notamment par l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe.

Les Jeunes socialistes se mobilisent donc ce 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, et militent contre toutes les discriminations, notamment celles fondées sur le sexe, l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Les Jeunes socialistes appellent également à se mobiliser dans chaque Marche des Fiertés organisées ce printemps pour lutter contre les discriminations et promouvoir l’égalité des droits.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.