Suspendre l’espace Schengen : cultiver la peur, s’attaquer aux libertés

La rumeur répandue, par une source élyséenne, selon laquelle la France envisagerait de suspendre les accords de Schengen, est une nouvelle escalade dans la culture de la peur et d’un alignement systématique de l’Elysée sur les prises de positions de Marine Le Pen.

Par cette proposition, le Président de la République voudrait nous faire croire que des hordes d’arabes seraient en train d’envahir le continent européen et le territoire national. Il use une fois de plus de son bouc émissaire favori : l’immigré. Cette situation justifierait de sortir des accords de Schengen et de suspendre de façon unilatérale une liberté fondamentale pour tous les individus : la liberté d’aller et venir.

Une telle mesure est profondément injustifiée car elle ne correspond absolument pas à la réalité. L’arrivée d’immigrés tunisiens et libyens reste faible eu égard à l’importance des évènements dans ces deux pays, et au fait que la France conduit une guerre dans l’un d’eux.

Nicolas Sarkozy aurait été plus avisé de ne pas faire le choix de soutenir et armer des dictateurs ces dernières années. L’intervention militaire n’aurait pas été nécessaire. Les déplacements de populations auraient été encore plus faibles.

Pis encore, avec une telle proposition le Président de la République met en péril la liberté de circulation des citoyens français et européens car on imagine avec effroi les mesures de rétorsions que pourraient prendre les pays de l’espace Schengen à l’égard de la France.

Les Jeunes Socialistes exigent de façon immédiate que le Président de la République démente le plus rapidement possible cette initiative.

Préparez le changement: restez informés!

4 commentaires

  1. picturecard

    23 avril 2011 à 18:35

    Ce sont des Millions d’ Européens qui dépendent des accords de Schengen pour aller travailler, aller en vacances etc. Vouloir les remettre en cause pour quelques milliers de Tunisiens, c’est irresponsable.

  2. mohammed

    24 avril 2011 à 11:43

    “de suspendre de façon unilatérale une liberté fondamentale pour tous les individus : la liberté d’aller et venir.”

    Il s’ agit ici de restreindre la liberté de venir, de façon tout à fait illégale, de s’ imposer et de rester de façon tout aussi illégale.

    Schengen est en panne puisqu’ il ne permet plus de garantir les frontières de l’ Europe. Schengen permet à 25 000 envahisseurs, pour l’ instant, totalement hors la loi d’ entrer en France sans aucun contrôle, aucune autorisation, en faisant une terre à conquérir sans armes, avec le soutien d’ idéologues irresponsables .
    Il faut suspendre Schengen tant que l’ Europe est incapable de faire respecter ses lois.

    Ben Ali est parti ! La dictature est morte (du moins la sienne). Les millions d’ euros de la France de Sarko commencent à pleuvoir. Vive la Tunisie libre ! Que ces 24 000 jeunes hommes pleins de force, de santé et de vie retournent donc chez eux pour construire le pays de leur rêve.
    La France ne doit pas continuer à être une auberge espagnole.

  3. mohammed

    24 avril 2011 à 17:22

    “Nicolas Sarkozy aurait été plus avisé de ne pas faire le choix de soutenir et armer des dictateurs ces dernières années. L’intervention militaire n’aurait pas été nécessaire. Les déplacements de populations auraient été encore plus faibles.”

    Si la France n’ avait pas vendu ces armes, quelqu’ un d’ autre l’ aurait fait à sa place. Aucun dictateur dans le monde ne se trouve à court d’ arguments frappants pour peu qu’ il y mette le prix.
    Pour posséder une industrie d’ armement performante, la France doit se trouver des clients. C’ est à ce prix que le coût de l’ équipement de nos armées reste accessible. La France vend des armes pour se payer les siennes.
    Je me doute bien que pour un jeune socialo la pilule soit dure à avaler, vos anciens l’ ont fait, vous y parviendrez ;)

    Le côté positif dans la vente d’ armes à un dictateur, c’ est que lorsque celui-ci décide de les utiliser à de mauvaises fins (de l’ avis de son fournisseur), on peut le mettre rapidement à poil en n’ honorant pas ses commandes de munitions et de pièces de rechange, en interrompant l’ aide technique et le soutien logistique prévus dans les contrats, voire en sabotant à distance ses armes les plus sophistiquées (codes de mise à feu des missiles, Argentine vs Royaume Uni aux Malouines par exemple ou encore embargo sur les armes, les munitions, les pièces de rechanges décrété par la France de De Gaulle à destination d’ Israël alors que ce pays était attaqué par les armées de la coalition arabe en 1967 ).

    Quant aux déplacements de populations, laissez moi rire.
    C’ est bien Ben Ali et Ghadafi qui assuraient une police anti-clandestins sur leur sol. C’ est leur chute et les désordres qu’ elles ont entraînés qui permettent à de jeunes aventuriers de s’ engouffrer dans la brèche, conscients que l’ Europe ne veut pas se donner les moyens d’ empêcher une invasion.
    Avant la chute des dictateurs nous parlions de “lutte contre l’ immigration clandestine”, ce temps est révolu puisque les envahisseurs ne sont même plus clandestins mais s’ affichent ouvertement et exigent, parfois avec violence en brûlant les centres d’ accueil, d’ être mieux reçus.
    Ils s’ imposent, tout simplement, et la commission européenne leur délivre 23 000 visas, dans un premier temps…
    Vous a-t’ on consulté à ce sujet ? Moi pas.

    Avec 600 mille mal-logés et 1,2 million de demandes de HLM non satisfaites en France, avec 4 millions de chômeurs et de travailleurs précaires, qu’ avons-nous à leur offrir ? Qu’ ont-ils à offrir eux-mêmes qui sont, dans la majorité des cas, des presqu’ illétrés sans formation professionnelle ?
    Et qui va payer pour eux ? MJS a la réponse: les entreprises qui font des bénéfices, les travailleurs français sur-taxés.
    Jusqu’ à ce qu’ il n’ y ait plus d’ entreprises viables en France ni d’ entrepreneurs. La voie est déjà ouverte, la pente savonneuse attaquée.
    La France est au bord de la faillite, endettée pour au moins trois générations, elle rejoindra sous peu le peloton des pays mendiants comme la Grèce et le Portugal mais il faudrait encore qu’ elle accueille toute la misère du monde au nom d’ une idéologie lénifiante et suicidaire.
    Et si l’ on revenait un peu au réalisme ? Juste un peu. Le temps de s’ occuper de nos pauvres à nous ? Ceux qui sont légalement comptés.

  4. mohammed

    24 avril 2011 à 17:34

    ” on imagine avec effroi les mesures de rétorsions que pourraient prendre les pays de l’espace Schengen à l’égard de la France ”

    Ne soyez pas effrayé :)
    Pour l’ instant la France est encore dans le peloton des pays contributeurs de l’ Europe et pour peu de temps encore pas tout à fait dans le groupe des siphoneurs du budget européen.
    Les commissionnaires de l’ Europe ne vont pas couper la branche nourricière sur laquelle ils ont le cul posé en risquant une sortie de la France de l’ Europe par des mesures de rétorsion qui l’ y inciteraient. La soupe est trop bonne et trop copieuse pour qu’ ils y renoncent au nom de leur immigrationnisme débridé :)

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.