Les conduites à risques propagent le SIDA pas l’homosexualité

Les Jeunes socialistes sont effarés et scandalisés par les propos de Nora Berra tenus mardi matin au Sénat. La Secrétaire d’Etat auprès du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, chargée de la santé, a en effet déclaré que « l’homosexualité était un facteur de risque pour le VIH ».

Ce n’est pas une première pour un ministre UMP de faire l’amalgame entre homosexualité et séropositivité, puisque Roselyne Bachelot avait fini par tenir des propos similaires quand était Ministre de la Santé, des Sports et de la jeunesse. Nous nous insurgions déjà à l’époque et continuerons à le faire.

Alors que le Sidaction se déroulait dans toute la France ce week-end, les Jeunes socialistes appellent Nora Berra à revenir sur ses propos. La lutte contre la maladie, l’accompagnement des malades, et la recherche sont de plus en plus tributaires des dons des évènements caritatifs du fait d’un désengagement criant de l’Etat.

L’épidémie du sida progresse toujours en France tout particulièrement du fait du manque de campagnes de prévention d’envergure qui sont pourtant indispensable et qui doivent se répéter inlassablement chaque année pour sensibiliser les plus jeunes générations. Quand le gouvernement laisse entendre à demi mots que le SIDA est une maladie homosexuelle il stigmatise honteusement une partie de nos concitoyens et favorise la propagation de la maladie en brouillant le message de l’impératif de tous se protéger.

Les jeunes socialistes appellent la gauche à être à la hauteur du combat contre l’épidémie en 2012 en s’engagent à mener de grandes campagnes de préventions, en finançant des bus de dépistage dans les lieux de vies des jeunes (lycées, universités, festivals..), et en mettant les moyens nécessaires à la recherche et à la prise en charge des malades.

Enfin nous nous engageons à autoriser le don du sang de tous les citoyens à partir du moment où un médecin s’assure scrupuleusement que le donneur n’a pas eu de conduites à risques.

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. Kévin Gagneul

    5 avril 2011 à 10:42

    Bravo!

  2. NougatRillettes

    13 avril 2011 à 18:51

    Bonjour,
    Je vais me faire incendié mais rien dans les propos de ce sénateur ne fait l’amalgame, il me parait vrai que le risque est plus important chez les homosexuels (mâles). Rappelons par exemple que la sodomie — plus fréquente chez ce type de couples — favorise la contamination, sans vouloir rentrer dans les clichés, il me semble également qu’un homosexuel aura, en moyenne, dans sa vie plus de partenaires qu’un hétérosexuel… N’allez pas croire que j’ai une quelconque aversion envers la communauté LGBT ou les socialistes, bien au contraire, mais pensez plutôt que cette veine politique actuelle qui consiste à attirer l’attention sur des “petites phrases”, à faire somme toute des montagnes de souris, ne fais que faire perdre le peu de crédibilité qu’avaient encore les politiques.
    Cheers.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.