Sylvain Laval, candidat à Monestier-de-Clermont

Sylvain Laval a 26 ans. Membre du Bureau national du Mouvement des Jeunes Socialistes, il est aussi conseiller parlementaire. Candidat dans l’Isère, il est l’un des plus jeunes candidats de son département, un des deux seuls de moins de 30 ans chez les candidats socialistes.

Pourquoi t’es-tu engagé dans cette campagne?
Je me suis engagé dans cette élection cantonale par attachement à un territoire que je connais bien et que j’aime. J’ai choisi de partir à la conquête d’un canton rural de 4500 habitants à 30 kilomètres de ma commune d’origine, détenu par la droite où la gauche n’est pas particulièrement forte. J’ai voulu défendre les couleurs et les valeurs des socialistes sur un territoire où nous ne sommes plus présents depuis longtemps et ainsi réintroduire de la Politique et du débat dans un endroit où on avait oublié ce que cela voulait dire.

J’ai aussi voulu défendre mes convictions de gauche pour la solidarité, la justice sociale et la défense des services publics sur un territoire où la droite se cache et n’assume plus sa politique de destruction sociale et territoriale avec une UMP qui se présente “sans étiquette”. Je pense que la sincérité et la clarté est la base de tout engagement et que l’on ne peut cacher ses idées aux électeurs car cela est malhonnête.

Je me suis engagé pour faire bouger les choses au sein de ma propre famille, les socialistes, en voulant porter le renouvellement d’une génération et faire de la politique autrement. En effet, tous les sortants socialistes élus depuis des décennies ont été reconduits dans leurs candidatures, aucune nouvelle personne n’a pu se présenter. Pour envoyer un signal à une génération et aux électeurs et pour bousculer mon propre camp, je me suis battement vigoureusement pour gagner l’investiture sur un canton qui n’attirait pas particulièrement l’attention. Ce fut très difficile et je ne suis pas peu fier d’avoir gagné cette première bataille avec l’aide d’amis et de camarades motivés et ayant envie de transformer la politique et de porter le changement, le changement d’une génération.

Quels combats souhaites-tu mener pour ton canton?
Le combat que je porte dans mon canton est celui de plus de solidarité entre les communes et les habitants du territoire, celui de la défense de services publics menacés en milieu rural, celui de l’accessibilité du territoire par un renforcement de la desserte en car pour assurer un égal accès à tous aux différents services. Je me bats aussi pour renforcer l’accès au soins sur le territoire, pour agrandir le collège et ainsi donner les mêmes chances de réussites aux jeunes des campagnes qu’aux jeunes des villes, pour sauver la ligne de train qui traverse le canton et rouvrir une gare délaissée, tout comme pour préserver les bureaux de poste du canton et la perception…

Je m’engage aussi pour un égal accès à internet (plusieurs communes ne sont pas couvertes) pour que l’information soit disponible pour tous et pour que le développement économique du territoire soit encouragé. Enfin, je souhaite préserver la qualité de vie sur un territoire où il fait bon de vivre par la beauté de ses paysages, en favorisant une politique touristique attractive et respectueuse de l’environnement et en valorisant un agriculture de qualité, proche des consommateurs grâce aux circuits courts….

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. Gendrier

    9 mars 2011 à 19:36

    Allez Sylvain que la politique change jusqu’au plus profond de nos canton!

  2. Têvi

    9 mars 2011 à 23:27

    Je soutiens ta candidature. La jeunesse assure la relève, le PS c’est l’avenir.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.