Dimitri Laurent, candidat à Mouthe

A 22 ans, Dimitri Laurent, l’animateur fédéral des Jeunes Socialistes du Doubs, se lance dans sa première élection. Suppléant de Karine Grosjean sur le canton de Mouthe dans le Doubs, il poursuit ses études de droit public à Besançon parallèlement.

Pourquoi as-tu décidé de t’engager ?
C’est au moment de la présidentielle de 2007 que j’ai décidé de m’engager en faisant campagne pour Ségolène Royal. Ce sont mes convictions qui m’ont poussé à faire campagne, et qui m’ont par la suite amené à devenir l’Animateur Fédéral du Mouvement des Jeunes Socialistes du Doubs. Aujourd’hui si j’ai souhaité être candidat suppléant sur mon canton, c’est également pour défendre mes convictions. Mais c’est aussi parce que j’estime que critiquer c’est facile et qu’arrive un moment ou il faut savoir prendre ses responsabilités, et que c’est en ayant des responsabilités que l’on peut changer les choses, c’est le sens de cette candidature.

Quel combat souhaites-tu mener pour ton canton ?
L’objectif est de faire basculer le canton à gauche, afin que ce canton soit acteur des changements impulsés par la majorité départementale conduite par le Sénateur Claude Jeannerot. Notre combat est de protéger l’environnement tout en faisant rayonner le canton, et c’est dans ce sens que nous nous battons pour instaurer, au-delà du tourisme hivernal, un tourisme de quatre saisons. Mais aussi de continuer à permettre aux personnes âgées de choisir entre vivre chez elles, ou d’aller dans un établissement. Enfin une des priorités du moment, même si ce n’est pas de la compétence du Conseil Général, c’est le combat que nous menons pour empêcher la fermeture de classes dans deux communes du canton, ce qui serait très préjudiciable pour celles-ci.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.