Chantal Brunel est-elle la nouvelle porte-parole du FN?

En affirmant ce matin dans les couloirs de l’Assemblée nationale qu’afin de rassurer les Français, il fallait remettre les immigrés « dans des bateaux », Chantal Brunel a permis une nouvelle fois aux idées d’extrême-droite de se diffuser au sein de la République.

La panique de l’UMP devant les sondages plaçant Marine Le Pen en tête ne peut pas tout permettre. Ces propos honteux doivent être fermement condamnés et la majorité doit immédiatement se désolidariser de Mme Brunel, ancienne porte-parole de l’UMP.

Par ailleurs, les Jeunes Socialistes exigent des excuses de la députée. Les Jeunes Socialistes lutteront contre tous les dérapages honteux et continueront de se battre pour démontrer que le projet de Marine Le Pen n’a aucun crédit sinon celui apporté par des femmes et des hommes xénophobes, toujours plus nombreux à l’UMP!

Préparez le changement: restez informés!

7 commentaires

  1. Stéphane

    8 mars 2011 à 17:10

    C’est bien beau de se draper dans sa dignité, mais quand ils débarqueront en masse, on en fait quoi ? Crise du logement, chômage endémique, déficit sociaux…
    Si c’est pour créer de nouveaux ghettos que vous allez, par la suite dénoncer, je n’en vois pas l’intérêt

  2. Eric Taillefer

    9 mars 2011 à 21:52

    C’est bien gentil de jouer les saintes ni touche éhontées, mais quelle est la position officielle du parti socialiste sur cette question. Que fera le PS une fois au gouvernement si 200.000 ou 300.000 immigrés clandestins débarquent sur la côte méditerranéenne ? On voudrait bien le savoir…L’UMP a échoué et démissionné sur les questions de l’identité nationale, de la sécurité et de l’immigration. Mais le PS en faisant l’autruche et en jugeant la forme plutôt que le fond fait aussi le lit du FN. http://eric-taillefer.com/2011/03/09/crises-dans-les-pays-arabes-les-vraies-questions/

  3. hugo

    11 mars 2011 à 02:08

    On ne se drape dans aucune dignité,on dit que de tels propos venus d’une responsable d’un parti de gouvernement non extrémiste sont tout simplement inadmissibles.

    Même dans l’hypothèse où il serait impossible de les accueillir,il existe une façon plus « respectueuse » de procéder.

    Chantal Brunel a déconné,mais en fait elle réflète une banalisation qui se généralise dans le pays,comme quoi on dit les choses même les plus scandaleuses dans une parfaite tranquillité.

    On n’a pas besoin d’être très intelligents pour comprendre l’opportunisme électoraliste dans une phrase parfaitement calculée.Sauf que les dégâts derrière sont considérables.Mais l’UMP s’en moque bien.

    Pour revenir aux trois points que tu soulignes :crise du logement,chômage endémique,déficits sociaux,je tiens à te dire que si ces gens seraient acceptés ici et travaillent,au mieux ils travailleraient dans des secteurs où l’on retrouve peu de français nationaux qui veulent les faire parce que déjà ceux qui sont légaux ici depuis des années ont du mal à faire autre chose parce qu’il existe un NON DIT généralisé mais l’accès à des boulots « normaux » est très restreint pour les étrangers (légaux,les illégaux c’est encore pire),je le dis sans démagogie.Et ce pour deux raisons :faibles salaires et surtout les exigences physiques que ces types de boulots impliquent.Ces boulots sont bien payés pour ceux qui ont leurs documents en règle mais généralement mal payés pour le reste.

    Pour le logement et les déficits,je souris parce que numériquement,je ne vois pas comment ils feraient exploser les déficits de l’État à un point tel que la France s’effondrerait.Les déficits de ce pays sont la conséquence d’un enchainement de décisions de politiques français sur tout un tas de sujets.

    Moi je fais une proposition toute simple :dans la restauration,l’hôtellerie,les services à la personne,la sécurité,la manutention nous avons des besoins clairement identifiés et on peut toujours se mentir pendant des années mais les faits sont là :des gens veulent et peuvent occuper ces emplois.Ceux qui le font sont régularisés.Ceux qui veulent travailler,paient leurs impôts et donc leur logement acquièrent la légitimité de demander un titre de séjour à titre de travailleur.Si en plus,à partir de là,le concerné fait preuve d’exemplarité,il est en quelque sorte réhabilité et si en plus il a des projets pour la France (créateur d’emplois notamment) et qu’il parle la langue de Molière ou qu’il a progressé de ce côté,je vais aussi loin que possible.On pourrait leur demander à partir du moment où ils travaillent de payer leurs soins jusqu’à ce qu’on soit sûrs de leur bonne volonté sur une période d’un an par exemple.

    La France,ce si beau pays,doit arrêter de croire que parce que les immigrés rentreront,le chômage diminuera etc …

    Le PS et MJS,dont l’une des valeurs est celle de la solidarité,active j’ajouterais,doit être là-dessus,vigilante,force de proposition et cohérente pour un projet national élaboré,ambitueux et pragmatique.

  4. Clayon

    11 mars 2011 à 23:28

    Hugo est vraiment un grand naïf : en 40 ans , on a fait rentrer 6 millions d’africains . 1 enfant sur 3 qui n’ait actuellement en région parisienne provient de ces immigrés . Mais que voulez vous à la fin ? Remplacer les  » vieux Français par de nouveaux ? Ne comprenez vous pas qu’on peut être de gauche et refuser cela sinon vous donnerez carte blanche à Marine Le Pen .

  5. hugo

    15 mars 2011 à 12:00

    Je pense qu’il est légitime d’en discuter,je pense aussi qu’il est légitime d’avoir une opinion différente,sans être accusé de naïveté.

    « On a fait rentrer » :des visas légaux ont été accordés à des gens pour venir ici,en bonne et due forme.Si vous me parliez des clandestins,je serais prêt à discuter et peut-être que nous nous rejoindrons sur certains points.

    Donc je suis très surpris que vous me parliez de faire rentrer.Aussi,vous avez des gamins qui sont nés ici et qui sont français.Cette remise en cause n’a aucun sens parce que la majorité de ces enfants sont nés en France,ils sont français.Vous les renvoyez où ? Leur pays d’origine ? Ils n’ont jamais mis pied là-bas,ils sont nés ici …C’est quand même extraordinaire.Puis vous me parlez de vieux ou de nouveaux,ce vocabulaire est regrettable,un français est une français.S’il déconne,il va en prison et paie ses fautes.Là je suis d’accord.Mais la distinction permanente de nouveaux,de vieux,de récents,de souche,d’immigrés est vraiment hallucinante.

    Vous savez,je suis loin d’être naïf voyez vous,j’ouvre juste les yeux.Vous croyez qu’en fermant les portes,tous les maux de ce pays disparaissent ?

    Tout français quel qu’il soit qui ne respecte pas les lois de ce pays doit assumer ses fautes.Si un certain nombre d’entre eux se croient impunis,ils doivent être rappelés à l’ordre conformément aux lois françaises et s’ils ne les respectent pas,des dispositifs judiciaires existent ou doivent être mis en place.

    Quant à Marine Le Pen,vous savez,elle n’a aucun programme,elle joue sur les plus bas instincts.

    La mission de la gauche serait plutôt de parler aux français qui se posent des questions sur l’immigration en tenant un discours de vérité,sans tabous et ne pas s’arrêter à des différenciations ethniques superficielles.

  6. chat

    16 mars 2011 à 21:21

    Hugo vous êtes dans le monde des bisounours,
    comment pouvez vous approuver le fait que des patrons voyous embauchent au noir des immigrés sans papiers et sous prétexte que ces derniers payent des impôts, ce qu’il restent à prouver, il faudrait les régulariser automatiquement et les accueillir à bras ouverts !! Mais que faites vous de ceux qui se donnent la peine d’être dans les clous en empreintant le circuit légal et qui attendent des mois voir des années avant d ‘être légaux . Belle preuve de démocratie pour un jeune socialiste

  7. hugo

    18 mars 2011 à 10:41

    Je suis un jeune socialiste,et j’assume.En fait,je me dis que les bisounours,c’est plutôt ceux qui font semblant de fuir la réalité.Sans donner de détails,je vous garantie que c’est un sujet que je connais voyez vous,donc j’en parle avec une parfaite tranquillité,parce que je sais ce qu’est la vérité,les tabous et les non dits.

    Ceux qui paient les impôts,si vous en doutez,je me permets de vous dire que c’est bel et bien la réalité,quand ils vont payer les impôts,on ferme les yeux,tout en sachant qu’ils sont parfaitement illégaux;trouvez-vous ça normal ? Cessons l’hypocrisie.Cela vous parait tellement extraordinaire ? Eh oui,la stricte vérité.

    Soit on leur dit :vous sortez,à ce moment là,on ne fait pas dans le détail,et on les sort.Ou alors on les régularise sous conditions.Lorsqu’on va prendre les ressources naturelles dans ces pays là,je ne vous entends pas assez faire dans les bons sentiments;les profits que nous faisons dans ces pays n’ont rien à avoir avec le coût que peuvent coûter ces personnes,donc arrêtez franchement.

    On les régularise ou on les régularise pas;mais arrêtons de zigzagger.Et vous me direz comment on fait pour boucher des emplois dans la resto,la sécurité,les services à la personne ?

    Je parlais là des illégaux;pour les légaux,j’ai envie de rire;le problème est simple :il existe des catégories d’emplois auxquelles ils n’ont jamais accès pour la plupart parce que déjà à la base leurs statuts ne leur permettent pas d’être souples horairement,ce qui explique que le chômage chez les immigrés légaux soit élevé et le travail black.Donc on passera des années comme ça et on pourra bien exclure les illégaux,les légaux seront tjrs au chômage.

    Vous ignorez des choses,je parle en connaissance de cause;et je connais ça par coeur,donc bisounours est un terme qui me fait sourire.

    Ramener les gens sur le chemin de la légalité,c’est récupérer la masse financière qui échappe à l’Etat,quitte à taxer un peu plus les illégaux.C’est du pragmatisme tout court.Des exemples concrets :Canada puis USA dans une moindre mesure.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.