Antoine Détourné, candidat à Arras

A 30 ans, Antoine Détourné, président du Mouvement des Jeunes Socialistes entre 2007 et 2009, se lance dans les élections cantonales à Arras Ouest. Originaire de Tincques, habitant des Bonnettes, cet ancien collaborateur du président du Conseil général et désormais consultant en développement local au sein d’une coopérative arrageoise nous parle de son engagement et de son canton.

Pourquoi t’es-tu engagé?
Je suis socialiste parce que je ne supporte pas les inégalités. Le service public, et en particulier le service public local, est un outil important pour s’attaquer aux inégalités: il représente ce à quoi on a droit quels que soient ses revenus, quels que soient les aléas de la vie, une solidarité concrète. Aujourd’hui, le service public est menacé par la droite: il faut le défendre, mais en faisant en sorte qu’il innove pour répondre aux problèmes des habitants. Dans le canton d’Arras-Ouest, la précarité énergétique, l’accès au logement, le chômage sont des questions importantes auxquels le service public départemental doit apporter des réponses.

Quels combats veux-tu mener pour Arras Ouest?
Ma priorité, c’est l’éducation. Là où la droite dégrade les conditions d’étude, les collectivités locales ne doivent pas relâcher leurs efforts pour l’avenir des collégiens: il y a 3 collèges sur le canton d’Arras-Ouest, le travail ne manque pas. Mon deuxième combat, c’est celui du logement: à Arras, la situation est absurde, il y a beaucoup de logements vides, et en même temps beaucoup de gens qui recherchent des logements, en particulier des jeunes. Je souhaite que nous expérimentions une politique départementale comme “Louez solidaire” mise en place à Paris. L’un de nos engagements est en faveur de l’économie sociale et solidaire: mutuelles, coopératives, associations, le canton d’Arras-Ouest a la chance de disposer d’un réseau très riche en la matière. Il faut le développer. C’est une voie intéressante pour créer des emplois durables et non délocalisables. Enfin, en matière de solidarité, nous portons deux priorités: tout faire pour maintenir les personnes âgées à domicile (service d’aide de qualité, adaptation des logements), développer les crèches et les conciergerie de quartier, en particulier pour les mères célibataires et leurs enfants.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.