Un Président à bout de souffle, conservateur, menteur et impuissant

Deux heures d’émission du Président de la République interpellé par des concitoyens a illustré le fossé de plus en plus grand entre le pouvoir et la population française.

Chômage, insécurité, pouvoir d’achat, déliquescence des services publics, dépendance sont autant de sujets où le Président de la République est à bout de souffle. Il n’apporte aucune solutions et va jusqu’à nier la réalité de ce que vivent les français qui ne voient aucune amélioration de leur quotidien depuis 10 ans.

Tout démontre qu’en dehors de l’immigration, de l’islam et de l’insécurité qui permettent à Nicolas Sarkozy de chasser les voix de l’extrême droite, le Président n’apporte aucune réponse.

Pire, il ment sur l’accès gratuit à la santé, sur l’éducation, sur le budget de la justice. 

Les jeunes sont les grands oubliés de plus de deux heures d’émission. Pour les jeunes, Nicolas Sarkozy a réussi à proposer pour la troisième fois en trois ans de doubler le nombre d’apprentis, mesure inefficace  quand de toute façon il n’y a pas d’emplois. Les jeunes attendent encore les réponses sur la lutte contre les discriminations, l’accès à la santé, à un logement à un premier emploi, à la préservation de l’environnement, tous ces sujets ont été snobés par TF1 et le Président de la République.

Comment peut on prétendre être Président en niant tout droit à l’avenir aux jeunes de France ?

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. Taloche

    11 février 2011 à 20:54

    Lutte contre les discriminations? Seigneur, mais il y en a déjà tellement trop. La liberté commence déjà tellement à être brimée et rognée au profit d’une égalité utopique et théorique.
    L’accés à la santé? L’un des neuf français ne venait que pour ça, le photographe dont la femme était atteinte d’Alzheimer. Et ils en ont très longuement parlé.
    L’environnement, que dire de plus que ce qui se décide en sommets internationaux? Pas de miracles.

    Certes, “paroles, paroles… Cela dit, il a pu apporter un certain nombre de réponses extrêmement concrètes, au delà des chiffres.
    J’estime qu’il ne s’est pas si mal défendu que ça, malgré sa léégèèèère tendance au monologue…

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.