Créer 200 000 premiers emplois verts d’avenir pour les jeunes

Offrir une première expérience dans les métiers de demain par des contrats de 3 à 5 ans dans les associations et les administrations pour répondre aux impératifs écologiques.

Les jeunes sont les premières victimes du chômage. Près de 25% des jeunes actifs de 15 à 25 ans sont au chômage et ce chiffre atteint plus de 50% dans certains quartiers populaires, ce qui conduit de nombreux jeunes à retarder leur entrée dans le monde du travail, faute de trouver un emploi. Dans le même temps les jeunes d’aujourd’hui font partie de la première génération à subir les conséquences du dérèglement climatique et ses atteintes à l’environnement.

Face aux impératifs de conversion écologique de notre économie et de lutte contre le chômage des jeunes, il convient de renouer avec les bienfaits des emplois jeunes. Le but est de créer des emplois nouveaux dans le secteur non-marchand, sans remettre en cause ceux déjà existants.

Ces nouveaux emplois devront répondre aux besoins liés à la conversion écologique de notre économie. Il est nécessaire de mettre en place des mesures de bilan carbone ainsi que des diagnostiques énergétiques. L’éducation aux gestes propres et économes deviendra une priorité tout comme l’accompagnement des rénovations de bâtiments.

Recrutés par les collectivités territoriales et des associations dans l’objectif de favoriser un développement soutenable et le respect de l’environnement, ces emplois pourront être mobilisés dans le secteur marchand du développement durable. Des conventions passées par bassins d’emplois entre les organismes employeurs et des entreprises innovantes seront favorisées.

La création de ces emplois-jeunes dans un secteur en plein essor permettra de soutenir l’Etat, les collectivités territoriales et les associations. Ces emplois sont indispensables pour atteindre les objectifs de développement durable et respecter les engagements internationaux en matière écologique que nous souhaitons prendre.

Ils permettront à des milliers de jeunes qualifier de s’intégrer sur le marché du travail avec une rémunération correcte et ainsi, de lutter contre le chômage.

La création de 200 000 emplois-jeunes en équivalent en temps plein, rémunérés au minimum au SMIC, représente un coût de 2 Milliards € Ils seront financés à 75% par l’Etat. Au delà d’une transition écologique nécessaire, cette mesure relancera l’économie en créant des dizaines de milliers d’emplois, elle encouragera la consommation des ménages et remplira les cahiers de commandes des entreprises. En conséquence, l’Etat verra ses recettes de TVA augmenter ce qui devrait réduire le coût réel de la mesure.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.