La jeunesse française solidaire des jeunes de Tunisie et d’Algérie

SOS Racisme et des mouvements de jeunesse – MJS, Unef, Jeunes radicaux, Réso… – lancent un vibrant appel de soutien aux jeunes algériens et tunisiens qui « battent le pavé pour des conditions de vie décentes ».

« Jeunes qui vivons en France, nous observons depuis 3 semaines les jeunesses tunisienne et algérienne battre le pavé en réclamant des conditions de vies décentes.

A l’origine du mouvement social en Tunisie, Mohamed Bouazizi, un jeune diplômé devenu vendeur ambulant par contrainte s’était fait confisquer sa marchandise par la police. Par désespoir, il avait décidé de s’immoler par le feu le 17 décembre dernier. C’est au milieu des manifestations que son histoire avait déclenchées que Mohamed Bouazizi a fini par mourir de ses brûlures.

En Algérie, l’augmentation brutale des prix des produits alimentaires de base a été la goutte d’eau qui a fait déborder un vase déjà bien rempli par les questions de chômage et de la pénurie de logements. Les manifestations, qui ont commencé le 4 janvier à Tipasa et Alger, se sont rapidement propagées aux autres villes.

Ces manifestations se passent dans deux pays différents mais ils sont unis par leurs revendications :

  • La majorité des manifestants sont des jeunes comme nous qui se battent pour un lendemain meilleur.
  • Ils sont dans la rue en masse pour réclamer un plan d’accessibilité à l’emploi.
  • Ils se mobilisent contre la « cherté de la vie » car, au quotidien, l’écart entre les riches et les pauvres ne cesse de se creuser.

Face à ces revendications légitimes,

Nous nous indignons de la réponse brutale des pouvoirs en place – et singulièrement de la répression sanglante qui frappe les jeunes Tunisiens où la violence policière a déjà conduit à la mort de plusieurs de ces derniers.

Nous soutenons tous ces jeunes qui manifestent au péril de la vie pour vivre décemment et pour pouvoir avoir un droit à l’avenir.

Nous appelons tous les étudiants et lycéens de France à exprimer leur solidarité aux jeunes de Tunisie et d’Algérie en signant cet appel ainsi qu’en se rendant sur les plateformes de réseaux sociaux tels que Facebook, twitter, etc.

Les signataires:

  • Jeunes radicaux de gauche
  • MJS
  • Jeunes communistes
  • Le NPA Jeunes
  • UEC
  • Unef
  • Confédération étudiante
  • SUD étudiant
  • UNL
  • RéSo
  • banlieue du monde
  • Jeunesse en mouvement
  • AGPR
  • OMJA
  • UEJF
  • FIDL
  • SOS Racisme

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. fabien

    18 janvier 2011 à 09:59

    L’appel de soutien aux jeunes Tunisiens et Algériens part d’une bonne intention. Mais je constate que ce texte ne contient ni le mot « démocratie », ni même le mot « liberté ». Je trouve cela tout bonnement effarant ! C’était pourtant au coeur des revendications des Tunisiens. Le caractère ultra-matérialiste de cet appel me laisse plus que perplexe. Pour tout dire, je trouve que cela n’est pas à la hauteur de l’évènement. Il n’y a pas grand’chose de vibrant dans cet appel…

    Un ancien du MJS

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.