Une bien triste célébration

Violences au sein du couple, mutilations sexuelles féminines, mariages forcés et traite d’êtres humains, derrière ces mots se cache une même réalité, les violences faites aux femmes. Tous les deux jours et demi, une femme meurt sous les coups de son compagnon, 75 000 femmes sont violées tous les ans… derrière ces chiffres se cache une réalité : les violences faites aux femmes tuent.

Au-delà d’un simple problème relevant de la sphère privée, nous sommes face à un vrai problème de société, car cette question touche toutes les femmes indépendamment de leur âge ou de leur milieu social. Face à ce constat, les pouvoirs publics doivent réagir. Or le Gouvernement n’a de cesse de jouer les illusionnistes en la matière : François Fillon avait annoncé que la lutte contre les violences faites aux femmes serait la grande cause nationale de l’année 2010 et Roselyne Bachelot a annoncé un troisième plan de lutte contre les violences faites aux femmes.

Pourtant, « en 2010, les résultats en matière de lutte contre les violences faites aux femmes restent insatisfaisants. La France se doit de mettre en place une politique ambitieuse, soutenue par une meilleure coordination des moyens mis en œuvre et par un financement adéquat de la part de l’État », déclare Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International France. Un rapport d’Amnesty International montre que la France sur le sujet est loin du compte que ce soit du point de vue financier ou du point de vue de l’égalité territoriale.

Nous rappelons que ces violences sont l’expression de l’inégalité entre les hommes et les femmes. Pour résoudre ce problème, les Jeunes Socialistes continuent de se mobiliser pour qu’une vraie loi cadre soit adoptée, excluant ainsi définitivement les demi-mesures et les saupoudrages actuels. Nous continuons de soutenir la nécessité de mettre en place un ministère d’Etat à l’égalité Femmes/ Hommes disposant de réels pouvoirs transversaux et doté des moyens qui correspondent à l’ampleur et à la diversité de ses prérogatives. Ce sont notamment ces dispositions qui permettrons à terme d’atteindre une réelle égalité entre les homme et les femmes

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. bertrand

    8 décembre 2010 à 04:22

    stop aux violence conjugales et stop a tous ce qui lui ressembles

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.