Les Jeunes Socialistes rappellent à Brice Hortefeux que les forces de l’ordre ne sont pas le bras armé de la répression

Les forces de l’ordre, dans un nombre répété de villes, au lieu de permettre l’expression citoyenne de la contestation de la jeunesse, en toute sécurité, ont fait le choix délibéré de réprimer violemment les manifestants.
En faisant le choix du gazage, du matraquage, du flashball, des contrôles d’identité abusifs et des fouilles systématiques, les forces de l’ordre décident volontairement de provoquer et de pénaliser les jeunes mobilisés dans leur ensemble.

Laurianne Deniaud, présidente des Jeunes Socialistes, dénonce l’attitude pyromane de Brice Hortefeux et déclare « nous connaissons la stratégie du ministre de l’Intérieur : réprimer pour susciter les débordements et ainsi dénoncer les violences qu’il aura lui même provoqué ».

Le Mouvement des Jeunes Socialistes exige du gouvernement de rendre publiques les consignes adressées aux forces de l’ordre de la République française, et rappelle à Brice Hortefeux que ces forces sont garantes de la sécurité de tous et du droit à l’expression démocratique et non pas le bras armé de la répression. 

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.