Laurianne Deniaud invitée de la matinale du Mouv’

Laurianne Deniaud était l’invitée du Mouv’ mercredi 22 septembre 2010 pour parler notamment des retraites et des banlieues.

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. surmely alain

    3 octobre 2010 à 20:19

    Le “Mouv”,sous des dehors plutôt jeunes et sympatoches paraît être une station franchement réac,sauf erreur de ma part comme on dit.Toutes les questions ou presque témoignent d’une franche hostilité pour la gauche en général et le PS en particulier.Dans tous les mouvements politiques-et ce depuis que la démocratie existe-il y a des opportunistes,des politicards incincères et peu intéressants.J’ai suivi presque la totalité des débats de l’Université d’été du PS via internet et je pense qu’il faut être “con ou malhonnête” pour affirmer que le PS est arquebouté sur les questions de sécurité.Sur les questions économiques je pense depuis assez longtemps(pour être tout à fait franc)que le PS doit réviser son logiciel dans la mesure où le dogme du libre-échange est la cause de la dérive néolibérale de la social-démocratie.Le PS semble avoir pris la mesure,en partie,de la nécessité du retour de l’Etat dans la vie économique et sociale.Il n’y a pas que l’Etat comme l’a fort justement dit Laurianne Deniaud en évoquant la sphère de l’économie sociale.C’est vrai mais cela ne peut pas signifier,pour autant,retrait de l’Etat laïc et garant des libertés individuelles et publiques,dans des domaines aussi importants que la justice,l’éducation,l’enseignement supérieur et la recherche.Je pense ainsi,hors du PS c’est-à-dire sans en être membre,que des leaders tels que Marie-Noëlle Leinemann et Paul Quilès ont parfaitement perçu cela et s’efforcent de le mettre en avant avec justesse.Le PS s’est incontestablement ouvert au mouvement social et c’est la raison pour laquelle la gauche reviendra au pouvoir en 2012.Pas question de superstition:les aspirations au changement sont très fortes dans le pays.Le mouvement social permettra le retour de la gauche en 2012.Non seulement le mouvement social ne s’essouffle pas mais il prend de l’ampleur,il s’enracine.Avec les collectivités locales le mouvement social a déjà sauvé la gauche du naufrage.Il ouvre le chemin de la gauche d’une certaine façon,à la façon d’un éclaireur ou d’une éclaireuse.Si les socialistes gardent les yeux en grand ouverts sur le réel et restent au contact du mouvement social la victoire sera durable.Et c’est ce que beaucoup-parmi lesquels vos plus fidèles alliés-pensent et souhaitent.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.