Allocations familiales : le dogmatisme du gouvernement n’a d’égal que son inefficacité

Les Jeunes Socialistes dénoncent une nouvelle fois le dispositif législatif adopté mercredi 15 septembre 2010 par le parlement qui permet de suspendre les allocations familiales pour absentéisme.

Ce choix désastreux ne démontre que l’incapacité du gouvernement à trouver des solutions efficaces pour lutter contre l’absentéisme. Alors qu’il aurait pu renforcer l’encadrement dans les établissements, solution qui a toujours démontré son efficacité, le gouvernement a préféré choisir la démagogie et s’adonner à son exercice préféré vis-à-vis des familles en difficulté : la stigmatisation.

La politique de Nicolas Sarkozy cherche une nouvelle fois à affaiblir les plus faibles et à placer la sécurité au centre de tous les problèmes qui touchent la France quand bien même il s’agit d’éducation.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes demande au président de la République de ne pas promulguer cette loi consternante.

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. Le Parisien Liberal

    17 septembre 2010 à 17:31

    cette mesure est inique, et probablement inefficace, mais elle masque un autre débat. Pourquoi les allocations familiales ? Construire une famille ou faire des enfants est une décision on ne peut plus intime et privée. Le contribuable n’a pas à s’immiscer dans le lit de ses voisins. C’est le principe des allocations familiales, de l’argent public versé au profit d’une décision privée. Il faut supprimer les allocations familiales, pour tous ! Payons plutot à la place aux gens leur salaire complet !

  2. Tensette

    23 juillet 2011 à 13:03

    Vous devriez aller lire l’article : Rapprocher les familles populaires de l’école – Analyse sociologique d’un lieu commun Mathieu ICHOU CNAF 2009.
    Il pose la question de comment l’école et les familles se perçoivent mutuellement dans le soucis du jeune…
    Il note que les familles interrogées se sentent souvent stigmatiser dans leur rôle parentale : démission des parents, laxisme, …. véhiculer par l’école. On s’aperçoit que cela n’est pas la cas. Les parents investissent l’école par exemple au travers des devoirs scolaires….
    Tous ça pour dire que retirer de l’argent aux familles ne va pas permettre de résoudre le problèmes de l’absentéisme. Cela ne va pas permettre de plus impliquer les parents dans la scolarité de leur enfant.
    Il faut penser le problème autrement.
    Comme par exemple comment permettre aux parents de s’investir non pas seulement via les devoirs à la maison ou les horaires de sommeil, … Certains établissement ont mis en place des temps pour les parents le samedi matin à la fois de dialogue sur l’école (organisation, orientation,abréviations, but de la scolarité (formé à un métier, s’ouvrir à d’autres horizons,…) mais aussi proposé des temps de formation /culture générale).
    Cette implication permet de mieux comprendre les difficultés du jeune et d’essayer d’apporter des pistes de solutions….

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.