UMP : après le parti des magouilles celui de l’outrance. Sauvons la République.

En proposant à Médiapart de se délocaliser à Cuba et parlant de “délation” et de “méthodes collaborationnistes” (Eric Raoult), en parlant de “ce fameux site, qui rappelle dans son comportement une certaine presse des années 30” (Christian Estrosi), en voyant des “méthodes fascistes” (Xavier Bertrand), en dénonçant “une espèce de collusion médiatico-politico-trotskyste” (Nadine Morano), en indiquant même que “du temps de Staline, il y avait les montages photo, en 2010, en France, il y a Mediapart, mené par… un trotskiste. CQFD” (le président des jeunes UMP)… la droite s’illustre soit par sa bêtise soit par son ignominie.

Est-ce qu’aucun membre du gouvernement n’aurait eu son bac, pas même au rattrapage en utilisant les faits historiques d’une telle façon ?

Ces propos tenus par des ministres qui se sont pourtant eux illustrés par les dérives racistes et la drague systématique de l’électorat de l’extrême-droite la plus dure est infamant.

Ils ne nous font pas peur, ils ne réécriront pas l’histoire, et le temps du contrôle gouvernemental des médias malgré toute leur bonne volonté est terminé. La droite des magouilles, des riches et du racisme ne contrôle plus les citoyens de ce pays.

La démocratie a besoin de médias qui permettent à la société d’avoir accès à la meilleure information possible. La démocratie aujourd’hui souffre plus des attaques contre l’indépendance des médias que d’une concurrence effrénée dans la remise en cause du pouvoir politique actuel !

La droite poussé dans ses retranchements préfère faire sombrer la République plutôt que d’assumer sa responsabilité. Nous, jeunes socialistes, sommes des fils et des filles de la République et de ses valeurs et nous ne les laisseront plus faire.

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. Morgane

    9 juillet 2010 à 11:42

    et Lefebvre, dans son “j’accuse” (??!!) qui écrit “certains médias aux relents d’extrême droite et de trotskisme mêlés” …..!!

    Oui, la France a besoin de médias libres, d’investigation, comme médiapart qui a le mérite semaine après semaine de soulever les sujets de l’actualité sociale et politique, quand bien même ils “fachent”…

  2. onestdesbleus

    10 juillet 2010 à 18:04

    Nicolas Sarkozy,la « droite classique » et l’adieu à la démocratie

    L’hystérie gouvernementale,le tombereau d’injures et d’insultes émanant de « personnalités de la droite classique »,les violentes charges verbales menées contre la presse indépendante,la presse encore libre de ce pays en disent long sur ce que ces politicards pensent de la démocratie,des contre-pouvoirs,de la liberté d’expression.Ils s’enlisent dans le déni,le refus de l’évidence,la négation de l’information scrupuleusement vérifiée et recoupée par des témoignages et des preuves matérielles(qui viennent en partie d’être saisies par la police semble-t-il).Il ne leur reste plus que la faillite,l’invective et l’agression verbale,en lieu et place de l’éthique de la responsabilité,de la bonne gestion économique et du respect de la démocratie.Selon Mme Morano(qui est à 100%!),M.Raoult(toujours à fond,que l’on se souvienne de son fameux et significatif « Clichy la honte »)ou M.Bertrand(l’ami des journalistes comme en témoignait un reporter du Courrier Picard qui s’est fait littéralement humilier à la TV)si les médias font leur travail,sans être aux ordres alors il faut supprimer les médias.Bertolt Brecht expliquait également ceci: « Puisque le peuple vote contre le gouvernement,il faut dissoudre le peuple ».

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.