Lutte contre l’absentéisme : ce n’est pas en précarisant les plus précaires que l’on contribue à une meilleure éducation des enfants !

Alors qu’hier l’Assemblée nationale adoptait, en première lecture, la proposition de loi concernant la suppression des allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme scolaire, Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives. annonçait ce matin l’arrêt du dispositif concernant la “cagnotte de Créteil”.

Une nouvelle fois, la droite montre son incapacité à apporter des solutions pédagogiques et éducatives pour lutter contre l’absentéisme scolaire. et sacrifie une nouvelle fois la solidarité au profit d’une politique sécuritaire et répressive qui n’aura comme seule conséquence l’isolement de familles déjà en souffrance sociale !

Pour les jeunes socialistes, la priorité reste l’accueil et l’accompagnement des élèves mais également des parents à l’école ! Cela nécessite de mettre fin immédiatement aux suppressions dogmatiques des postes dans l’Education Nationale afin de lutter contre le décrochage scolaire et permettre la réussite de tous. L’Etat doit également soutenir les dispositifs sociaux d’accompagnement des jeunes en dehors du temps scolaire, ainsi que des dispositifs d’aide à la parentalité.

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. Zero

    10 décembre 2010 à 20:39

    Intéressant, mais clairement que proposez-vous?
    Les belles phrases sont jolies sur cette page mais à par critiquer la droite, ou est votre solution?

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.