67 ans. Pour nous, c’est non!

La droite veut nous faire croire que travailler plus longtemps est la seule solution pour sauver notre régime de retraite par répartition : travailler plus longtemps, gagner moins d’argent, vivre moins longtemps.

Le gouvernement organise la privatisation insidieuse de nos retraites en organisant la baisse des pensions par le système des décotes, et en augmentant la durée de cotisation, afin de favoriser l’émergence de systèmes parallèles de retraite par capitalisation privés qui ne seront accessibles qu’aux salariés les plus aisés.

Les jeunes socialistes se mobilisent jeudi 24 juin pour un autre projet fondé sur la solidarité pour pérenniser la retraite par répartition et augmenter les pensions les plus faibles.

Open publication - Free publishing - More retraites

Préparez le changement: restez informés!

7 commentaires

  1. Romain

    18 juin 2010 à 12:02

    Jeudi 24 juin et non 24 mai !

  2. Paul Sire

    23 juin 2010 à 14:19

    Serait-il possible d’avoir plus de renseignements à propos de cette mobilisation qui a lieu le jeudi 24. Ou m’indiquer un endroit ou je pourrai obtenir ces renseignements. merci, à bientôt.
    Paul.

  3. matthieu

    28 juin 2010 à 22:21

    Je suis socialiste et pour la retraite à 67 ans. nous n’avons pas le choix et le travail ne tue pas!
    Mettez vous au boulot et la France ira mieux

  4. Falsacappa

    3 août 2010 à 20:04

    Je suis d’accord sur la bétise que représente les 67 ans. Mais quelles sont les propositions du PS svp?

    Que pensez vous plutôt de “la réalisation d’économies substantielles sur les dépenses les plus nocives, la relance d’une politique nataliste vigoureuse, la création de droits de douane sociaux et l’élargissement du financement des retraites aux revenus du capital comme la spéculation ou les stocks-options”.

    Ce sont là des pistes que je pense essentielles pour financer nos retraites tout en maintenant l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans.
    Pourquoi pas aussi favoriser la retraite par capitalisation en complément uniquement?
    Quant à la relance de la natalité, je pense que c’est essentiel si nous voulons maintenir notre système de retraites par répartition. Mais cela doit aussi être accompagné par des mesures visant à retrouver le chemin du plein emploi.
    Il n’y avait plus en 2007 qu’un peu plus de 2 cotisants pour un retraité, contre 4 il y a 25 ans. En 2050, il n’y aura plus que 1,3 à 1,4 actif pour un retraité…
    En outre, il faudrait à mon sens faire une politique de la famille qui aurait pour but d’encourager les familles à faire plus d’enfants, en leur assurant un avenir serein.
    Que pensez vous aussi du revenu parental qui pourrait être accordé aux pères ou mères français qui souhaiteraient elever leurs enfants, en restant chez eux. Cela permettrait à beaucoup de parents de ne pas se retrouver contraints de travailler tout en élevant leurs enfants, ce qui relève d’une difficulté extrème surtout pour les plus pauvres, qui n’ont parfois pas les moyens de faire autrement…
    Voilà quelques pistes que je propose, qu’en pensez vous?

  5. sophie

    17 août 2010 à 15:53

    je pense en effet qu’il faut vraiment trouver des solutions plutôt que de critiquer, mais est-ce que la gauche pourra faire mieux que la droite ?… les copinages politiques sont dangereux pour un état en bonne santé ! mettons que la retraite à 67 ans nous permette d’éviter la faillite, d’autres décisions peuvent être bien plus coûteuses pour la france. comme cette annonce d’un prochain accord de prêt de 1,8 milliards par le gouvernement de sarko à un groupe dans les satellites, iridium, qui pourrait bien ne pas pouvoir rembourser… de la poche de nos citoyens et je suis persuadé que ce sera au bénéfice d’un de ses amis. bien évidemment, il pense que les médias peuvent le protéger… et en effet, aucune information n’a filtré sur cette affaire dans la presse en france. mais il ne pourra pas garder cela secret encore bien longtemps ! l’argent français qui va dans les poches d’une entreprise de satellites américaine, même si ça apporte des emplois en france, ça semble louche ! est-ce qu’il n’y a vraiment plus aucune éthique ou recherche de crédibilité au sein de ce gouvernement ? pendant que les gens essaient de travailler plus pour gagner plus, même s’il faut jusqu’à 67 ans, si le gouvernement accorde des prêts douteux et fait perdre des milliards aux contribuables, juste pour arranger les puissants de ce monde, j’espère que la force de proposition de la gauche pourra rétablir l’équilibre qui nous manque actuellement !

    Les Français ne devraient pas avoir à financer l’impérialisme américain. En tant que membre de l’Assemblée nationale, il est de votre responsabilité de vous assurer que cela n’arrive pas. Vous le devez aux prochaines générations de Français. Je vous demande donc de faire votre travail et de mettre un terme à cet accord douteux.

  6. jehanne

    26 octobre 2010 à 19:50

    A tous ceux qui disent que le report de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans est une nécessité, à tous ceux qui disent que ce n’est pas la mort de travailler deux ans de plus et qu’il faut qu’on se mettent au travail, je réponds :
    Repousser l’âge de 60 à 62 ans revient à : -aggraver le chômage des Seniors (ils sont de plus en plus à être licenciés à l’âge de 50 ans, comment font-ils pour aller jusqu’à 62 ans?) – aggraver le chômage des jeunes (les postes seront occupés pendant 2 ans de plus par les Seniors) – aggraver le déficit de la Sécurité Sociale (car les arrêts maladie vont inévitablement augmentés), ce qui revient à aggraver TOUTES LES CAISSES DE SOLIDARITé en France. Pour soi-disant améliorer la situation de la caisse des retraites! Se cache derrière cette réforme, une magouille du gouvernement pour sapper et détruire le système de solidarité. Voilà pourquoi il est indispensable de s’élèver contre cette réforme. Ce n’est pas une question d’âge, c’est une question de sauver le système!

  7. jehanne

    26 octobre 2010 à 19:57

    Proposition de financement des retraites :
    -baisse des salaires des président, ministres, députés, sénateurs
    -non cumul des salaires de ces mêmes personnes
    -non cumul des salaires et des retraites de ces mêmes personnes
    -rétablir l’équilibre retraités/actifs EN EMBAUCHANT les jeunes après le départ en retraite des seniors (donc suppression de la politique du non remplacement d’1 fonctionnaire sur 2)
    -favoriser l’emploi des jeunes
    -taxation des bénéfices des entreprises du CAC40
    -taxation des stock option

    Il y a d’autres solutions, il suffit d’avoir le courage de contrer les entreprises, de s’attaquer à leur privilège!

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.