Travailleurs sociaux, 10ème mois, auxiliaires médicaux: la droite s’attaque à l’aide sociale étudiante !

Le 10e mois de bourse était une revendication importante des organisations représentatives étudiantes, le gouvernement l’avait accepté et recule maintenant  sous de fallacieux prétextes (application du plan licence, calcul du temps réel d’études…) !  Que feront les 2,3 millions d’étudiants de France, ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté, ceux qui travaillent pour financer leurs études, ceux qui sont désavantagés par un système de bourses injuste, en attendant la réalisation de cette mesure, véritable “arlésienne” des élections régionales ?
 
Au-delà de cette mesure symbolique, la droite s’attaque aussi à la rémunération des stages : tandis que la loi HPST (hopitaux, patients, santé, territoires) remet en cause la gratification  des stages des étudiants auxiliaires médicaux, les 29700 futurs éducateurs et assistants sociaux ont vu le sénat “geler” jusqu’en 2012 leur droit à rémunération pour leurs stages de fin d’études. Sous prétexte que ce droit légitime restreint l’offre de stages, on pénalise les étudiants. Pour le MJS, au contraire, le comportement des entreprises envers les stagiaires doit être pénalisé ou valorisé de manière fiscale.
 
Pour les jeunes socialistes, ces attaques de la droite restreignent le droit à l’avenir des jeunes en les empêchant de se consacrer pleinement à leurs études. Les aides existantes, cloisonnées et injustes, doivent être remplacées par une allocation d’autonomie, remplaçant toutes les aides dont la demi-part fiscale, pour permettre à tous les jeunes de mener partout les études de leur choix.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.