Défendons le service de la petite enfance !

Face aux attaques du gouvernement, les crèches, les multi accueils et l’école maternelle sont en danger. En supprimant massivement les postes de professionnels, c’est près de 70 000 places de moins en école maternelle depuis 10 ans. Non satisfait de cette dégradation, le gouvernement souhaite aller plus loin : diminuer les taux d’encadrement et la qualification des personnels des établissements et services d’accueil de jeunes enfants.
Le développement de l’enfant passe par une relation individualisée. Or la qualité de l’accueil des jeunes enfants est aujourd’hui menacée : niveau de qualification des professionnels, taille des groupes d’enfants, taux d’encadrement et réflexion sur les pratiques.

Une augmentation des capacités d’accueil est annoncée, sans que la hausse similaire du nombre de personnel qualifié ne soit envisagée. La qualification des professionnels doit être garantie par l’accroissement des postes d’enseignants, d’ATSEM, d’éducateurs de jeunes enfants, de puéricultrices et d’auxiliaires de puériculture formés à l’éducation et à l’accompagnement de tous les jeunes enfants.

Les jeunes socialistes défendent un service public de la petite enfance, pour que soit garanti un même accès aux structures d’accueil sur tout le territoire et pour tous les enfants. Une politique publique ambitieuse de la petite enfance doit être mise en place. Elle doit permettre à toutes les familles qui le souhaitent d’accéder pour leur enfant à un mode d’accueil de qualité ou à l’école maternelle sans barrière financière. Elle est l’une des premières conditions pour assurer le droit au travail des parents.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes soutient les acteurs du service de la petite enfance et invite à signer la pétition du collectif « Pas de bébés à la consigne ».

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.