La droite fait des plans contre l’absentéisme des profs… à quand un plan pour des moyens suffisants à l’Ecole ?

La dernière grande annonce du ministre Châtel ? Faire feu de tout bois pour boucher les trous d’un service public d’éducation mis à mal par les suppressions de postes ! Embauche d’étudiants et de retraités, explosion du nombre de contractuels, effacement des zones de remplacement… Le ministre est prêt à tout pour calmer des parents d’élèves en colère contre le nombre d’élèves sans professeurs, à quelques semaines des régionales…

Une fois encore, le ministre propose des solutions en trompe-l’œil. Lorsque l’on demande d’assurer la sécurité des élèves, le gouvernement propose de la vidéo-surveillance tout en supprimant des postes de CPE et d’assistants d’éducation, lorsque l’on demande de lutter contre l’absentéisme, le gouvernement propose une cagnotte pour les élèves qui seraient assidus…

Le MJS s’oppose à cette politique « bouts de ficelles » s’appuyant sur des personnels précaires, non-formés et corvéables à merci ! Pour cela, les jeunes socialistes revendiquent une refondation du système éducatif pour une Ecole qui redevient une priorité nationale.

A cet effet, le MJS exige la sauvegarde et la transformation des IUFM pour assurer une formation initiale et continue des enseignants, en intégrant des aspects tant théoriques que pratiques, et en redéfinissant le métier d’enseignant pour prendre en compte toutes ses facettes. Cette politique passe par de nouveaux moyens pour les enseignants, pour les établissements, pour les élèves, pour faire cours, pour orienter et pour évaluer différemment, pas par des coupes sombres dogmatiques qui remettent en cause le droit à l’avenir des jeunes de France.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.