Politique cynique et petit bras du gouvernement dans le logement social

La mesure annoncée par le Ministre du logement et de l’urbanisme Benoist Apparu préconisant de vendre 1% du parc HLM existant afin de construire de nouveaux logements sociaux est bête car inefficace, injuste car contraire à la justice sociale, et un témoignage supplémentaire de l’esbroufe permanente de ce gouvernement incapable d’apporter des solutions d’avenirs et de porter un projet ambitieux.

Ce projet est avant tout une bêtise et une imposture car les offices HLM sont aujourd’hui incapables de vendre leurs appartements aux locataires. Sur 40 000 logements mis en vente en 2008 seul 6000 ont été achetés et uniquement 3600 en 2009. Le ministre a-t-il oublié que les premiers à subir de plein fouet la crise économique et la destruction d’emplois sont ceux qui vivent en HLM ?

Un projet injuste car le financement de nouveaux logements sociaux ne repose pas sur un investissement national notamment financé par les impôts tels que les droits de succession sur les gros patrimoines ou en revenant sur le bouclier fiscal. Le Ministre préfère endetter des familles aux revenus modestes sur 20 à 30 ans afin de financer de nouveaux logements pour des personnes encore plus modeste. Le gouvernement ne connait le mot de solidarité que quand il s’agit de prendre aux plus démunis pour donner à ceux qui le sont encore plus.

Enfin, ce projet témoigne de l’échec persistant de la politique gadget du logement de la droite depuis 2002. La maison à 100 000 euros, la proposition du candidat Sarkozy d’instaurer le crédit hypothécaire, le crédit foncier à 0% qui endette pour 40 ans ont mis à mal le mythe de la société du tous propriétaires que porte la droite et dont l’inaction a accentué la crise du logement dans notre pays.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes demande dès aujourd’hui que soit engagé un vaste plan de construction de 300 000 logements sociaux répondant aux plus hautes normes environnementales avant 2012 financé par l’impôt sur le patrimoine et par le quadruplement immédiat des amendes aux villes qui ne respectent pas le 20% de logements sociaux.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.