Les Jeunes Socialistes réaffirment leur soutien au collectif Jeudi Noir après leur condamnation

Les Jeunes Socialistes réaffirment leur soutien à Jeudi Noir après la décision du tribunal d’instance du Ve arrondissement de Paris d’expulser les militants de l’association qui occupent un immeuble vide de 2000m2, Place des Vosges. A cette expulsion s’ajoute une condamnation pécuniaire, ce qui montre un durcissement de la justice sur ce sujet.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes s’indigne du fait que le gouvernement soit toujours incapable d’appliquer le droit opposable au logement et de constater qu’une expulsion aura lieu pendant la trêve hivernale.

La politique du gouvernement ne fait qu’aggraver la situation des mal logés et des sans domicile fixe. Pourtant, il subsiste deux millions de logements vacants. Les Jeunes Socialistes redemandent l’application de la loi de réquisition de 1945, ainsi que l’application de la loi SRU. Au moment où la crise du logement est à son apogée, il est irresponsable de criminaliser des militants qui se battent pour un droit fondamental qu’est le droit au logement.

Laurianne Deniaud, présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes, sera présente, demain matin, Place des Vosges, à la conférence de presse organisée à 11h par le collectif Jeudi Noir, pour les soutenir.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.