Arrêtez ce débat, Monsieur le Président !

Signer la pétition de SOS Racisme

Depuis le 2 novembre 2009, la France a été entraînée, malgré elle, dans les tourments d’un débat sur l’identité nationale. De nombreuses voix s’étaient pourtant élevées pour avertir que le lien posé d’emblée entre l’immigration et l’identité nationale était de nature à libérer une parole au « mieux » stigmatisante, au pire raciste.

Malheureusement, ces prédictions apparaissent aujourd’hui se situer bien en-deçà d’une réalité inquiétante et nauséabonde. En effet, depuis plusieurs semaines, les débats sur l’identité nationale sont apparus comme des espaces de libération d’une parole raciste, prompte à remettre en cause, de façon insidieuse ou explicite, la légitimité de la présence sur le sol national de catégories entières de la population.

Un nombre substantiel de réunions nous font honte tant les propos qui y sont tenus heurtent nos consciences de républicains et de démocrates, attachés aux valeurs du vivre ensemble. Propos violents envers les immigrés et leurs enfants, vision caricaturale des « jeunes de banlieue », obsession autour de la figure du musulman comme euphémisation d’un racisme anti-arabe qui n’ose plus s’exprimer en ces termes : voilà quelles semblent être les principales réflexions qui émergent des réunions tenues sur le territoire.

Pire, des responsables politiques de premier plan ont cédé au tropisme de la stigmatisation. Ainsi, il y a quelques jours, une Ministre de la République, Nadine Morano, livrait en creux sa vision du musulman, essentialisé dans la position de celui qui refuse de s’intégrer à la Nation, fût-il français.

La technique consistant, face aux tollés soulevés par de tels propos, à expliquer que ces derniers ont été mal compris ne doit pas faire illusion. La preuve n’est plus à faire que le débat sur l’identité nationale, bien loin de renforcer l’adhésion aux valeurs de la République, est un facteur de haine et de désunion, là où notre pays devrait s’atteler à cultiver le vivre ensemble. Un vivre ensemble trop fragile pour qu’il soit affaibli à travers un débat qui, posé en ces termes, ne pouvait finalement rien produire d’autre.

Face à cette réalité qu’il est inutile de vouloir camoufler, il est tout aussi inutile de sortir la carte du « peuple dont l’expression est légitime ». Car, dans notre pays comme dans toutes les grandes démocraties, le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit. À cet égard, les propos racistes tenus dans des réunions organisées par les préfectures sont d’autant plus graves que l’Etat vient apposer sa légitimité à l’expression de pensées qui n’ont pas lieu d’être dans l’espace public.

C’est pourquoi nous vous demandons, Monsieur le Président de la République, de mettre un terme à ces réunions, sans quoi la République française que vous représentez aura fait le choix de laisser se tenir en son sein et avec son assentiment un débat de nature à briser durablement les fondements de notre vivre ensemble.

Signer la pétition de SOS Racisme

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. jamel

    11 janvier 2010 à 00:54

    Liberté, égalité, fraternité, les principes sur lesquels l’Etat des lumières a fondé la vie socio-polique de la société en française, une France qui a beaucoup donnée de leçons en matière de respect des droits de l’Homme et citoyens , une repu plique vive exemple de respect de liberté d’expression,d’opinion, bref une très belle image d’un pays assez ouvert pour toute surprise ;une Nation rêve pour tout les amateur de liberté.
    Pendant des siècles,les vrais grands écrivains français ont réussi a séduire les citoyens par leurs idées,leurs romans, leurs charme en matière de l’écriture,et droits quelques soient privé ou publiques….. ces écrivains ont la chance de réussir un combat contre la monarchie absolue, contre le féodalisme afin d’ètblir une république unique , un régime unique …bassès sur le respect de la liberté personnelle des citoyens malgré les différence de leurs origines et prévenances.
    Aujourd’hui, avec les nouveaux leaders de la politique française tout est changé , la devise (liberté,égalité, fraternité) est devenue une décoration en tête des papiers administratifs ,une image qui occupe la tête de tout papier destiné au gens(lieu de dire citoyens)elle sert plus a rien, une devise qui a perdue sa valeur humaine avec les nouvelles lois exécutées a l’Assemblée national, ces lois qui peuvent d’une façon ou de l’autre de détruire les fondamentaux principes de la France .
    A mon avis je pense que le fait de mettre en place des sujets assez sensibles comme celui de l’identité nationale est une très gave faute professionnelle commise au cours de l’histoire française, pourquoi ??, juste car ce sujet de l’identité nationale a était résolu depuis des siècles, précisément en 18eme siècle avec la révolution de 1789 qui a donner beaucoup des personnes(citoyens ) comme cadeau pour la liberté , égalité et la fraternité en France.
    Si je discute ce sujet c’est car tout simplement, je suis un être humain qui a une réaction assez propre sur la vie des gens dans des société ; le sujet de l’identité national ma tiré souvent l’attention, parce que il reste parmi les grand sujet quand doit pas touché.
    J’arrive pas a comprendre le pourquoi et la raison qui a tiré les politiciens a mettre ce sujet en !!??? pour répondre il faut d’abord expliquer aux citoyens qu’est ce que ça veux dire l’identité nationale ??? pourquoi l’idée de l’identité nationale ?
    Sans doute le gouvernement français présidé par le plus bizarre chef d’Etat en France Nicolas Sarkozy qui a tout fait quand il était ministre de l’intérieur (policier sans grades), afin de représenter la France et surtout les français dans toutes cérémonies internationales ce pauvre homme qui comprend rien en matière de la politique joue un rôle très dangereux qui va détruire (déchirer (terme assez fort)) la France et l’image de la France au niveau mondial ……..a suivre

  2. tall

    13 janvier 2010 à 15:36

    Salut,

    Je pense que le débat sur l’identité national c’est juste une manière déguisez de savoir si les « noirs et arabes » ont leurs place dans la société Française…
    Et avec les élections régional arrivant c’est une aubaine pour ramasser les votes du F.N

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.