On va au travail pour gagner sa vie, pas pour la perdre

Le mouvement des jeunes socialistes soutient la pétition contre la taxation des indemnités en cas d’accident du travail par le biais de la signature de son président Antoine Détourné.

Les employeurs ont une obligation de résultat sur la sécurité de leurs travailleurs. La reconnaissance et l’indemnisation des accidents de travail est un élément fondamental du système de protection sociale. Les indemnités journalières de Sécurité Sociale des accidentés du travail sont une frêle compensation de la perte de salaire liée à l’incapacité de travail dû à un non-respect de cette obligation de résultats.

Le projet de rendre imposables ces indemnités journalières constituent une double peine inacceptable : non seulement les accidentés du travail gagnent moins pendant leur arrêt de travail, à l’avenir ils vont perdre la seule compensation équilibrant la perte de salaire à savoir la non-imposition de leurs indemnités.

Le MJS dénonce l’ambition du gouvernement de dissuader peu à peu les salariés de prendre soin de leur santé. Cette mesure, qui s’ajoute à l’injustice fiscale du gouvernement de Nicolas Sarkozy, vise à favoriser le retour au travail de salariés victimes d’accidents du travail. Au moment où le travail casse et blesse, cette mesure est irresponsable sur le plan sanitaire. Dans quel état de santé notre génération finira-t-elle sa carrière professionnelle si toutes les protections sont peu à peu grignotées ?

Le MJS considère que l’on va au travail pour gagner sa vie, pas pour la perdre. Les suicides liés au travail doivent être reconnus comme des accidents de travail et l’amélioration des conditions de travail pour assurer la sécurité et le bien-être des travailleurs doit être une priorité.

Pétition à signer : www.non-taxation-at.net

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.