Antoine Détourné, invité du tchat du Nouvelobs.com

Le RSA Jeune(Revenu de Solidarité Active) est la mesure phare du “Plan jeunesse” présenté par Nicolas Sarkozy mardi 29 septembre. Mesurette ou vraie avancée pour les moins de 25 ans ? Contre-propositions socialistes ?

Question de Catherine

Bonjour, comment votre mouvement se situe par rapport au Parti socialiste ?

Réponse : Bonjour à tous
Le Mouvement des Jeunes socialistes rassemble les jeunes de 15 à 29 ans qui souhaitent “oeuvrer” aux côtés des socialistes. Grosso modo, nous sommes socialistes, mais nous définissons nous-mêmes nos propres analyses et propositions, et nous choisissons nous-mêmes nos propres dirigeants. Nous avons donc notre liberté de parole… et surtout notre franc-parler!

Question de Luc

Bonjour, Selon LEMONDE, chaque année, près de 20 000 étudiants s’inscrivent en première année de psychologie: 4 500 seulement décrochent un master recherche ou professionnel, indispensable pour devenir psychologue. Et c’est encore trop compte tenu des possibilités d’insertion.
Pour l’année 2005-2006, on comptait près de 80 000 étudiants sur les trois années du cursus licence en langues, plus de 90 000 en lettres, plus de 36 000 en histoire. Or l’enseignement, qui apparaissait auparavant comme le débouché naturel de ces études, est désormais réservé à un petit nombre d’élus. Ainsi les postes offerts aux concours externes du Capes s’élèvent, pour la session 2007, à 3000 postes.
Soit 9000 places pour 200 000 étudiants.
Selon Anemf (L’association nationale des étudiants en médecine de France), en médecine, il y a 46 500 étudiants en 1er année pour 7 000 places en deuxième année. Toujours contre la séléction?

Réponse : Toute sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur tourne dans les faits à la sélection sociale (il n’y a qu’à regarder la composition sociologiques des grandes écoles). En revanche, je pense qu’il faut aujourd’hui mieux informer les étudiants sur les filières, qu’ils puissent bénéficier d’un suivi individualisé dans le cadre de leur parcours d’orientation, et que les formations doivent allier exigence sur le plan de la spécialisation et polyvalence dans les savoir-faire, afin que tout le monde puisse rebondir quand il s’est planté sur son orientation.

Question de Lina

Bonjour Antoine. Est-ce que ton parti propose d’accueillir les jeunes catholiques qui comme moi veulent vivre leur foi au service des autres?

Réponse : Bien sûr, le MJS est un mouvement qui se bat pour la laïcité! Et c’est un mouvement laïc en son sein: peu importe la foi, ce qui compte, ce sont les convictions!

Question de Laetitia

Salut Antoine!
Je t’ai entendu sur France Info cette semaine et je t’ai trouvé cool et motivé!
Comment faire pour te rejoindre au MJS?

Réponse : Merci beaucoup! Pour rejoindre le MJS: jeunes-socialistes.fr : un responsable local te rappellera très vite

Question de Elsa

Bonjour Antoine Détourné. Un certain nombre de jeunes sont déclassés (voir les travaux de Camille Preugny et son forum Nouvelobs il y a quelques temps). Ces jeunes ne trouvent pas de travail à la hauteur de leur qualification et enchainent les CDD. Souvent ils sont aigris et rejettent la politique. Le Parti Socialiste en est-il conscient ? Que propose-t-il ?

Réponse :
Les travaux de Camille Peugny sur le déclassement sont aujourd’hui essentiels pour comprendre les difficultés que notre génération connaissent sur le marché du travail. Ce qu’on appelle le déclassement, c’est le fait d’être surqualifié pour le poste qu’on occupe. Cela représente un immense gâchis pour la collectivité et beaucoup de désespérance individuelle pour les jeunes. Le PS est en train de prendre conscience de l’ampleur du phénomène et fera des propositions le 17 octobre lors d’une grande journée de débat sur l’emploi. Pour ma part, je pense que ce phénomène traduit le fait que les jeunes sont en train de décrocher du progrès. Le MJS propose de mettre en place une allocation autonomie pour les jeunes en formation et en insertion, et surtout un droit au premier emploi. Ainsi, les pouvoirs publics seraient chargés de valoriser les compétences des jeunes et de les accompagner dans la recherche de leur premier emploi. Cela obligerait aussi les dirigeants politiques à faire en sorte que les emplois créés soient adaptés aux formations des jeunes, et donc d’investir dans le savoir, la recherche, l’environnement…

Question de Leniez Domingo De Estrada

Jeune et socialiste, c’est un peu contradictoire, non ?

Réponse : Autant que “vieux” et “de droite”

Question de gilbert

Sarkozy oublie qu’un certain nombre de jeune de moins de 25 ans n’ont rien pour survivre. Certains n’ont plus de parents , aucune famille donc ce plan n’apportera rien à cette jeunesse vue qu’il faut avoir travailler 2 ans pour avoir des droits au RSA

Réponse : Nicolas Sarkozy sait très bien cela. Il mène une offensive purement électoraliste sur la jeunesse: on en est au deuxième plan-jeune en moins de six mois, et la situation ne fait qu’empirer. Il parle des jeunes, il essaie de parler aux jeunes, mais ne fait rien pour les jeunes. Je suis prêt à parier qu’il nous refera le coup plusieurs fois d’ici 2012. A la gauche de porter une alternative crédible et proposer des perspectives d’avenir à notre génération!

Question de Votre pseudo

Le RSA est-il suivi d’ un contrôle de la recherche effective d ‘ emploi, convocations régullières..?

Réponse : Oui, on pourrait quasiment parler de flicage des bénéficiaires du RSA. Si le nombre de bénéficiaires du RSA aujourd’hui est plus faible que le nombre de personnes qui peuvent le toucher, c’est parce que le RSA s’apparente à une machine bureaucratique et qu’on multiplie les contraintes administratives en direction des plus modestes. Avec Nicolas Sarkozy, on met des bâtons dans les roues de ce qui sont dans le besoin, alors qu’il n’a jamais été aussi facile pour un grand nombre d’entreprises de pratiquer l’évasion fiscale.

Question de Thomas

Pourquoi le MJS ne discute pas avec les jeunes chefs d’entreprises?

Réponse : Nous discutons avec des jeunes chefs d’entreprises! Certains sont même adhérents de notre mouvement.

Question de Votre pseudo

Antoine, Que penses-tu du contrat de professionnalisation ? Ne trouves-tu pas qu’il exclut les jeunes de plus de 26 ans ?

Réponse : Je pense que les formules d’alternance sont intéressantes. Mais elles ne doivent pas constituer l’unique réponse en matière d’insertion professionnelle. L’économie n’est pas en forme, et donc les chefs d’entreprise rechignent à créer des emplois, que ce soit en contrat de professionnalisation ou non. Par exemple, les promotions des masters en alternance ne sont pas remplies parce que les étudiants s’inscrivent en formation, mais ne trouvent pas d’entreprises qui acceptent de les prendre en contrat. Sur le reste, je suis d’accord avec vous, il est largement temps de prendre conscience qu’en matière d’insertion professionnelle, la jeunesse ne s’arrête pas à 26 ans, mais bien souvent au delà de trente ans. C’est pour cela que le MJS veut en finir avec ce type de seuil discriminant. Nous voulons que soit mise en place une allocation autonomie, première étape d’une sécurité sociale professionnelle tout au long de la vie. Le système danois est très intéressant en la matière.

Question de bernard

La crise financiere est-elle durable?

Réponse : Je pense que la crise financière est loin d’être finie. A partir du moment où une crise dure, ce n’est plus une crise, mais un système. Par conséquent, je pense que nous assistons à l’effondrement d’un système reposant sur le tout marchand, les inégalités et la dictature de la finance. Il n’est pas certain que le monde qui en sortira sera meilleur. C’est pour ça que je suis militant politique: les jeunes doivent s’engager pour parler plus fort et bâtir un monde meilleur.

Question de Luc

Je n’ai jamais entendu un jeune socialiste dire du bien des créateurs de richesses. Pourquoi ce blocage?

Réponse : Les travailleurs créent de la richesse: nous en disons du bien! D’ailleurs, nous sommes d’ardents défenseurs d’une autre définition de la richesse: c’est une condition essentielle pour faire émerger un autre modèle de développement. Par exemple, un jeune diplômé de master qui fait de la manutention en intérim, parce qu’il ne trouve pas de travail ailleurs, je ne considère pas ça comme de la création de richesse. C’est même un grand gaspillage de richesse humaine. Le problème, c’est précisément que ce jeune travailleur, étant donné la faiblesse de l’aide sociale en direction des jeunes, n’a pas vraiment le choix…

Question de jean-louis

Bonjour Antoine Détourné,
Quelle est la position du MJS sur d’éventuelles primaires pour désigner le futur candidat de la gauche aux présidentielles? Comment seraient organisées ces primaires?
Jean-Louis (Paris).

Réponse : Pour les primaires, ouvertes, et dans le rassemblement de la gauche!

Question de Gilles

Je vous trouve très radical. Ne craignez-vous pas d’effrayer beaucoup de gens?

Réponse : Etre radical, cela signifie s’attaquer aux problèmes à la racine. Cette radicalité est aussi celle d’une bonne partie de la jeunesse dans sa soif de changement. Sans misérabilisme, je pense qu’au regard de la situation que connaît notre génération, et surtout au regard des défis que nous aurons à affronter (diminution des inégalités, renversement de la pyramide des âges, changement climatique), il faudra des changements profonds dans notre société. Par ailleurs, il est du rôle de la gauche d’être l’architecte et la bâtisseuse d’une autre société, plus égalitaire, plus démocratique, plus durable.

Question de internaute

Vous dites que Sarkozy ne fait rien pour les jeunes. Vous considerez donc que “RSA jeune” = rien ?

Réponse : Presque rien. Le RSA jeune ne sera qu’un RSA chapeau, c’est-à-dire qu’il ne concernera que ceux qui ont déjà un travail: au grand maximum 100 000 jeunes. Pendant ce temps, près de 400 000 jeunes sont inscrits à pôle emploi et n’ont absolument aucune aide.
Nicolas Sarkozy ne fait pas tout à fait rien pour les jeunes: il se moque d’eux.
Suppressions massive de postes dans l’éducation nationale, aucune politique d’accès au logement pour les jeunes, budget de l’enseignement supérieur en stagnation… on pourrait quasiment parler de plan anti-jeune depuis 2007.

Question de internaute

Dites-moi mon jeune ami vous êtes bête ou simplement socialiste ? Vous croyez vraiement que les”jeunes” comme vous dites sont tous des “jeunes diplomés en master” ou à défaut formidablement investi dans son avenir ? Regardez-les bong sang ! Des grands dadets boutonneux incapables de faire des phrases cohérentes lorsqu’on leur parle, terriblement efficaces devant un écran de télé ou d’ordinateur mais totalement au dépourvu devant un difficulté de vie ! La majorité des jeunes sont des cons, incultes et non désireux du tout de changer de caste.

Réponse : Oseriez-vous dire la même chose des vieux? Merci de votre question: elle montre comment les discours de stigmatisation des jeunes opérés par la droite ont de la résonance dans l’opinion.

Question de Votre pseudo

Que penses-tu des suicides à France Télécom?

Réponse : Ces suicides sont des drames individuels. Ils posent une question politique: quel modèle de société voulons-nous? Quand le travail casse à ce point, il est difficile de dire que de la richesse est créée. Ce modèle ultra-productiviste détruit autant l’environnement que les hommes. Je suis socialiste, donc ma réponse en la matière c’est “travailler moins pour travailler tous, et vivre mieux”.

Question de internaute

Dans une de vos réponses, vous dites :”Presque rien. Le RSA jeune ne sera qu’un RSA chapeau, c’est-à-dire qu’il ne concernera que ceux qui ont déjà un travail: au grand maximum 100 000 jeunes.”
Donc selon vous : “100.000 jeunes” = “presque rien” ?

Réponse : Je précise: ce n’est pas rien pour les jeunes qui le toucheront. Mais, dans ce pays, 1 pauvre sur 2 a moins de 30 ans. Au vu de la situation d’urgence sociale dans laquelle se situe notre génération, et surtout au vu de l’écart entre le discours de Nicolas Sarkozy et les actes, c’est une goutte d’eau dans l’océan.

Ce tchat ce termine. J’ai passé un très agréable moment avec vous. Pardon de ne pas avoir pu répondre à toutes vos questions. Pour mieux connaître le MJS, et qui sait, pour le rejoindre aussi: www.jeunes-socialistes.fr

A très bientôt!

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.