Seconde journée du refus de l’échec scolaire

Ce mercredi 23 septembre 2009, l’AFEV organise la seconde journée du refus de l’échec scolaire. L’AFEV souhaite par cette rencontre, replacer cette question au cœur du débat. En cette rentrée scolaire, force est de constater que le gouvernement s’attache plus à démanteler le service public d’éducation qu’à contribuer à la réussite des élèves. A l’heure où 150000 jeunes quittent le système éducatif sans qualification chaque année, il est plus qu’urgent d’apporter des réponses fortes pour permettre aux élèves de réussir. Cette année, 13500 postes ont été supprimés, ce qui porte à plus de 50000 le nombre d’enseignants en moins depuis 4 ans.

C’est pourquoi le MJS tient à apporter son soutien à l’initiative de l’AFEV, l’un de nos partenaires dans le cadre du « chantier éducation » lancé en novembre 2008, en compagnie de la FCPE, l’UNEF, l’UNL, les cahiers pédagogiques, Léo Lagrange, etc

Alors que certain veulent casser le service public d’éducation, nous, voulons le démocratiser

Nous voulons une école qui permette à tous de se former et de réussir scolairement, personnellement et professionnellement ! Nous voulons une école qui permette à chacun d’advenir à son autonomie, de s’épanouir et de s’émanciper !

Il faut une réforme globale et ambitieuse qui replace enfin l’élève au centre du système éducatif !

C’est dans ce sens que vont nos propositions du chantier éducation :

  • Eduquer dès le plus jeune âge
  • Ouvrir l’école sur la société
  • Donner de nouveaux moyens et missions aux équipes éducatives
  • Accompagner les parents dans leur rôle éducatif
  • Adapter les apprentissages à l’évolution de la société
  • Refonder la carte scolaire
  • Evaluer positivement les connaissances et les compétences
  • Placer les enfants et les jeunes au centre du système éducatif
  • Permettre à chacun de construire son parcours de vie
  • Donner à chacun les moyens de réussir

La réussite de tous les élèves doit redevenir une priorité nationale. Le MJS continuera à porter ces propositions et à lutter avec l’ensemble de ses partenaires contre l’échec scolaire. Nous portons un projet ambitieux, un projet permettant de relancer la démocratisation et d’agir pour la transformation sociale.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.