RSA jeunes, solution miracle ou cache-misère ?

Précarité de l’emploi et périodes récurrentes de chômage sont devenues le lot commun de nombreux jeunes actifs. Parallèlement, les loyers ont augmenté en moyenne de 40 % depuis 10 ans. Une hausse qui a d’abord frappé les jeunes, fraîchement débarqués sur le marché locatif. Conséquence, le visage de la pauvreté s’est rajeuni : près d’un pauvre sur deux a moins de 30 ans.
Aujourd’hui les jeunes se retrouvent bien plus souvent sur le parcours du combattant que sur le chemin de l’autonomie.
Et que propose le gouvernement ? Encore une solution au rabais ! Nicolas Sarkozy propose aujourd’hui d’élargir le bénéfice du RSA « chapeau » (celui versé aux travailleurs pauvres) aux moins de 25 ans qui travaillent et qui sont exclus du revenu de solidarité active (RSA).
Mais les jeunes ne sont pas dupes. Le RSA est un alibi pour les entreprises peu scrupuleuses de sous-payer des sous-salariés. Et autoriser le sous-paiement des jeunes via un « RSA Jeunes » n’aura qu’une seule utilité : trafiquer les chiffres du chômage à la baisse alors que les emplois à temps très partiels ou payés au lance-pierre feront loi.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes déplore qu’aucune politique volontariste de l’emploi ne soit envisagée. Cependant les jeunes socialistes se tiennent prêts à accueillir comme il se doit le RSA jeunes comme ils l’ont fait en 1994 pour le CIP et en 2006 pour le CPE.
Ne vous inquiétez pas Monsieur Hirsch, les jeunes ne sont pas ingrats, ils sauront vous remercier comme il se doit !

Et alors que la droite semble à mille lieues de mesurer ce que vivent les jeunes, le MJS l’invite à visiter son nouveau site ( viedejeunes.jeunes-socialistes.fr) afin de lui permettre de découvrir les histoires de la vie quotidienne des jeunes ! Peut être, ainsi, elle comprendra que les jeunes ne peuvent pas de contenter de caches-misère.

Préparez le changement: restez informés!

2 commentaires

  1. TL

    29 septembre 2009 à 20:57

    Je suis Secrétaire National du Conseil National de la Jeunesse.
    On a passé des mois à débattre dans les commissions de concertations pour le livre vert. On nous avait promis une réforme phare de la politique jeunesse.

    Ce matin, Sarkozy a fini de porter un dernier coup de marteau à la jeunesse française.

    Lorsqu’il ne s’agit pas de velléités, Sarkozy a prononcer des idées creuses. Si creuses qu’on en dirait du cynisme.

    Hirsch méprise l’expression populaire et s’essuie les pieds sur toutes les concertations jeunes qu’il initie.

    La situation est révoltante. Sarkozy s’est foutu de notre gueule ce mardi 29 septembre. Hirsch doit démissionner devant autant d’incompétence. Il n’a pas su renouveller ses idées pour aider la jeunesse.

    La jeunesse française doit se réveiller et descendre dans la rue. Seul le MJS y a fait allusion, j’attends beaucoup de lui.

    Je vous prête main forte dès besoin.

    TL

  2. gs

    2 octobre 2009 à 12:00

    Il me semble que cela ressemble drôlement à l’allocation d’autonomie jeunesse… contesté jusqu’a présent par le président… Je ne comprends plus rien.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.