Rentrée 2009 dans l’éducation nationale : Battons-nous maintenant pour la réussite de tous !

Le Service public d’éducation s’achemine rapidement vers un point de non-retour: des établissements mis en concurrence où la mixité sociale n’est plus qu’un souvenir, des professeurs divisés en catégories plus ou moins précarisées, des méthodes pédagogiques et des programmes directement liées aux lubies de la majorité présidentielle… L’apparition d’un nouveau ministre, Luc Châtel, après tant d’autres depuis 2002, ne changera rien à la tendance : Suppression de 13500 postes soit 2000 de plus que l’an dernier, et avec elles, leur cortège de fermeture d’options, de classes surchargées et de dispositifs d’aide éducative et de projets pédagogiques supprimés. Les soi-disantes « réformes » de la voie professionnelle, du lycée, et des programmes du primaire continuent, caractérisées par leur logique réactionnaire et injuste…La multiplication des heures supplémentaires se renforce à la rentrée, et elles trouvent preneurs : le pouvoir d’achat des enseignants est le moins élevé de tous les cadres de la fonction publique.

Sur tous les dossiers, il faut être attentif et proposer une réforme globale et ambitieuse face aux mesures de la droite pour mieux les combattre. Le chantier « éducation » lancé par le MJS en novembre 2008 a permis aux jeunes socialistes de rencontrer syndicats étudiants, enseignants, lycéens et tous les acteurs éducatifs qui ont des propositions pour l’Ecole: AFEV, FCPE, UNEF, UNL, cahiers pédagogiques, Léo Lagrange, etc.

Aujourd’hui, nous avons un contre-projet à porter !

  • Nous revendiquons une école ouverte sur la société, et les interventions des acteurs du monde de l’éducation (santé, discriminations, éducation populaire..), qui implique mieux les parents et s’adapte aux évolutions sociales et technologiques (NTIC, éducation aux médias, échanges européens).
  • Nous allons nous battre pour donner au service public d’Education les moyens dont il a besoin pour garantir la réussite de tous:
    • l’accès gratuit aux fournitures scolaires nécessaires,
    • l’accès à des formations dans les domaines nécessaires aujourd’hui (informatique, langues, rédaction de CV, relationnel, etc…),
    • une allocation autonomie universelle et individualisée en fonction des besoins propres des jeunes
    • et un plan d’accès au logement étudiant…
  • Enfin, nous voulons porter avec nos partenaires associatifs et syndicaux une révolution complète du système éducatif: de nouvelles missions pour les enseignants, un service public d’orientation rénové, la suppression des notes et la remise à plat de la carte scolaire.

Dans l’éducation comme dans le reste de la société, les jeunes socialistes continuent d’agir en 2009.

Pour lutter contre les mesures régressives de la droite et porter un véritable projet de progrès, le MJS continuera de construire une réforme alternative avec les organisations de jeunesse et les acteurs du monde éducatif, de porter ces propositions auprès de sa famille politique, notamment dans le cadre de l’élaboration du projet éducatif du PS, de lutter pied à pied contre les mesures réactionnaires et la casse sociale, et d’innover dans les moyens d’action pour interpeller les citoyens. Les jeunes socialistes seront dans tous les cortèges revendicatifs dès la rentrée, pour mettre le débat éducatif au cœur de l’actualité et s’opposer à la droite.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.