Le bruit et l’odeur du racisme.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes a pris connaissance de la vidéo de Monsieur Hortefeux, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales à l’occasion du campus 2009 de l’UMP et condamne ses propos.

Non content de ne pas réagir quand un témoin de la scène approuve le fait que le jeune homme mange du porc, Monsieur Hortefeux affirme sans ambiguïté et ni équivoque « le problème c’est quand il y en a beaucoup » en désignant un jeune homme à la peau foncée, par ailleurs présenté comme une attraction de foire.

Ce comportement et ces propos sont indignes d’un ministre de la République. Monsieur Hortefeux ne doit pouvoir s’en tirer avec de simples excuses. Il doit remettre sa démission.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes demande des explications à Monsieur Copé, témoin et acteur de la scène.

Les jeunes socialistes se battent pour une France métissée et débarrassée des discriminations.

Préparez le changement: restez informés!

4 commentaires

  1. girod

    12 septembre 2009 à 08:22

    Jack LANG trahit encore une fois le socialisme en venant au secours de Hortefeux. un tel engagement le rend de fait complices des exactions de hortefeux (atteinte aux droits de l’homme à travers son comportement face aux sans papiers, complice de fait d’incarcération d’enfants de trois mois, complice de propos racistes, le PS doit se séparer de cette branche pourrie,

  2. Doré

    12 septembre 2009 à 08:30

    Ces propos sont simplement scandaleux. Cette scène écoeurante montre la suffisance et la supériorité dont fait preuve un ministre de la République.
    Le propos de M.Hortefeux sont bien plus affligeants que ceux du fonctionnaire démis d’office de ses fonctions suite à des propos jugés racistes par ce même Ministre Hortefeux. La sanction de M.Hortefeux doit donc s’appliquer dans les mêmes proportions. Une démission s’impose immédiatement. Ce fonctionnaire avait d’ailleurs dénoncé une manoeuvre du ministre pour effacer l’image de xénophobe qui lui collait à la peau depuis son passage au très impopulaire ministère de l’immigration et de l’intégration.
    M.Hortefeux vient de perdre la crédibilité qui lui restait, comment fera t-il désormais lorsqu’il recevra les jeunes issus des quartiers difficile pour tenter de leur expliquer que tout va bien pour eux ? …

  3. Despok54

    12 septembre 2009 à 13:01

    Il suffit pourtant, Jack et consorts, de bien tendre l’oreille sur la fin de la vidéo comme l’a fait Le Monde, et plus aucune équivoque est possible (si toutefois il pouvait y en avoir une avec ce personnage, et avec l’UMP en général ; et en voyant les ministres apporter les uns après les autres leur soutien à l’ami intime de Sarkozy, il est clair que le fruit entier est véreux jusqu’au noyau) -> extraits : « Lui, il parle arabe ». Copé – « Ne vous laissez pas impressionner, ce sont des socialistes infiltrés » – tandis qu’une femme renchérit (peu audible) : « Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière ». « Ah mais ça ne va pas du tout, alors, il ne correspond pas du tout au prototype, répond Brice Hortefeux. C’est pas du tout ça ». « C’est notre… c’est notre petit Arabe », souligne la participante (peu audible). « Bon, tant mieux, dit M. Hortefeux. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »

    Défense de l’intéressé : 1) « Alors que j’arrivais à la sortie, un jeune m’arrête et me demande une photo. J’ai simplement dit, en parlant des Auvergnats : ‘Quand il y en a un, pas de problème. C’est quand il y en a plusieurs que ça peut poser des problèmes’, parce que je venais de les quitter à l’instant ». Les Auvergnats ont dû être ravis !… Ou alors 2) c’est une bonne plaisanterie : ah ah vivement le retour des chambres à gaz qu’on délire un bon coup !

    Le « petit arabe » en question, Amine Benalia-Brouch, indique pourtant que la vidéo « a été sortie de son contexte » , qu’il y a eu « coupure », confirmation qu’adhérer à l’UMP rend con, ou corrompu (selon qu’on lui ait offert quelque chose ou pas contre ce témoignage plus que complaisant). Même Dalil BOUBAKEUR, recteur de la Grande Mosquée de Paris, apporte son soutien personnel à celui qui crache sur celles et ceux qui constituent la majorité de la communauté musulmane en France, apportant ainsi la preuve qu’il y a autant d’idiots chez les reubeu qu’ailleurs, démontrant in fine que le racisme n’a vraiment aucune raison d’exister et rendant d’autant plus inepte la « plaisanterie » d’Hortefeux. Merci Dalil.

    C’est le préfet Paul Girot de Langlade, visé par une enquête judiciaire pour «injures publiques à caractère racial» et mis à la retraite d’office par Hortefeux, qui a dû jubiler en prenant connaissance des propos de son ancien ministre. Même cause, même effet. A LA RETRAITE LE MINISTRE !

    Aucun levier n’étant à négliger, je signale qu’une pétition est également en préparation sur le site de Charlie Hebdo.

  4. xavier adam

    13 septembre 2009 à 20:37

    Devinette, dans quel pays un minisstre en exercice peut faire une blague raciste sans etre inquieté?
    La russie de poutine? l’italie de berlusconi,perdu c’est bel et bien dans notre doux pays de france.
    Ah oui aux dernieres nouvelles la LYCRA a un tout petit peu tirer l’oreille du petit brice mais il a promit de ne plus recommencer et cette bonne LYCRA aurait passé l’eponge. Tout est bien on peut se rendormir

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.